Ukraine : Trente-six toujours portés disparus après la frappe d’un missile russe


Video player

Des pompiers et des soldats ont recherché mardi des survivants dans les décombres d’un centre commercial ukrainien, où les autorités ont déclaré que 36 personnes étaient toujours portées disparues après une frappe de missile russe qui avait fait au moins 18 morts.

Les proches des disparus faisaient la queue mardi dans un hôtel situé en face de l’épave du centre commercial, où les secouristes avaient installé une base.
Des pompiers à l’air épuisé se sont assis sur un trottoir après une nuit à lutter contre l’incendie et à chercher des survivants, la plupart du temps en vain.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé la Russie d’avoir délibérément pris pour cible des civils lors de l’attaque de la ville de Krementchouk, dans le centre de l’Ukraine, loin de la ligne de front. Il l’a qualifié de « l’un des attentats terroristes les plus provocants de l’histoire européenne ».
La Russie a déclaré que l’incident avait été causé par une frappe sur une cible militaire légitime. Son ministère de la Défense a déclaré avoir tiré des missiles sur un dépôt d’armes occidentales, où une explosion de munitions a provoqué l’incendie du centre commercial voisin.
Moscou a affirmé que le centre commercial était désaffecté et vide au moment de la frappe, une affirmation clairement contredite par des survivants blessés tels que Ludmyla Mykhailets, 43 ans, qui y faisait ses courses avec son mari lorsque l’explosion l’a projetée en l’air.
 » Tout l’endroit s’effondrait », a-t-elle déclaré dans un hôpital public voisin où elle était soignée.
Les dirigeants des principales démocraties du Groupe des Sept (G7), lors d’un sommet en Allemagne, ont fait savoir que l’attaque était « abominable ».

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire