Togo : L’armée derrière une explosion qui a fait 7 morts


Video player

L’armée togolaise a déclaré jeudi qu’elle était responsable de l’attentat qui a tué sept civils et en a blessé deux après les avoir pris pour des djihadistes.

Samedi, l’explosion s’est produite dans la province septentrionale de Tone, près de la frontière avec le Burkina Faso, où des militants liés à l’État islamique et à al-Qaïda sont actifs.
Des problèmes de méfiance ?

Des troupes togolaises sont déployées dans la région pour tenter de contenir le débordement des menaces sur les côtes ouest-africaines.

L’armée a indiqué dimanche avoir ouvert une enquête « pour déterminer les circonstances de cette explosion et en identifier les auteurs ».

Jeudi, le général Daja Maganawi, chef d’état-major des forces armées togolaises, a conclu qu’un avion avait par erreur pris pour cible des civils dans le village de Margba, dans la province de Toné.

Le général Maganawi a déclaré dans un communiqué que l’armée avait précédemment reçu des « renseignements » sur la menace de « groupes armés infiltrant les communautés locales pour commettre des attentats terroristes ».
A lire aussi : ‘J’adore tromper mon mari, c’est ma nouvelle mission dans la vie’, avoue une femme

« En raison du danger imminent », a-t-il dit, le commandant en charge d’une opération appelée Koundjoare « a intensifié la surveillance et le contrôle terrestre et aérien de la zone ».

« Malheureusement, c’est au cours de ces opérations qu’un avion de patrouille nocturne a pris pour cible un groupe de personnes qu’il avait identifiées à tort comme des jihadistes itinérants », a déclaré Maganawi.

Les Forces Armées Togolaises regrettent vivement ce drame, expriment une nouvelle fois leurs sincères condoléances aux familles des victimes, et souhaitent une nouvelle fois un prompt rétablissement aux blessés.

Il a ajouté que tout serait fait « pour éviter que de tels drames ne se reproduisent ».

Le Togo a déclaré le mois dernier l’état d’urgence dans sa province du nord en raison de menaces d’attaques de militants islamistes.

Huit soldats togolais ont été tués lors d’une attaque dans la région en mai.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire