Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Pourquoi Ouattara cède à la négociation maintenant ?
12/11/2020 à 20h34 par La redaction

Pourquoi le président Alassane Ouattara a accepté de négocier après le 31 octobre 2020 et pas avant ? Une analyse de Steve Biko.

Tous les observateurs de la vie politique ivoirienne sont unanimes : il faut des négociations maintenant pour offrir à la Côte d’Ivoire des élections libres, démocratiques et transparentes. Le dernier rapport de International Crisis Group ne dit pas le contraire. Il faut absolument des négociations maintenant pour éviter les élections de 2020 n’aboutissent à une crise post-électorale.

Du côté du pouvoir, on ne l’entend pas de cette oreille. Ouattara est disposé à négocier mais après le scrutin. C’est d’ailleurs le message qu’il avait fait passer au président Gbagbo via le président Issouffou du Niger : patienter pour un retour négocié en Côte d’Ivoire après la présidentielle.

La question que nous devons donc nous poser, c’est pourquoi Ouattara veut négocier après le 31 octobre et pas avant ? En vérité, cette posture est stratégique. Ouattara sait que s’il négocie maintenant, il devra faire des concessions pour des élections libres démocratiques et transparentes. Ces élections, il n’est pas sûr de les emporter face à la coalition de l’opposition. La perte brutale du pouvoir pourrait donc déboucher sur un audit de sa gestion et certains de ses collaborateurs pourraient se retrouver en prison.

La posture adoptée est donc d’organiser les élections vaille que vaille le 31 octobre et d’ouvrir les négociations à la suite de la crise post-électorale qui devrait survenir. À ces négociations, il arriverait en qualité de président nouvellement élu et non de président sortant même si cela s’est fait dans des conditions désastreuses.

En cette qualité, on pourrait tout remettre en cause sauf le fait qu’il soit président de la république. Il pourrait donc céder sur un gouvernement d’union nationale tout en conservant le poste de président. Cela aura l’avantage de le mettre à l’abri de poursuites judiciaires, lui et ses proches.

D’ailleurs dans son entourage, on aime rappeler que c’est ainsi que Gbagbo est resté président de la république pendant 10 ans. En effet, lors des accords de Linas-Marcoussis, l’opposition n’avait pas obtenu que la présidence de Gbagbo soit mise en berne. Au contraire les accords avaient rappelé le respect des institutions d’où sa confirmation dans le poste de président.

Qui peut croire en effet que Ouattara pourrait refuser systématiquement de négocier alors que la France, les USA, l’ONU, Amnesty International, l’Union Africaine pour ne citer que ceux-ci le lui recommandent fortement ? En vérité, notre homme joue la montre pour gagner 5 ans à la présidence de la république et une immunité pour ses proches et lui.

Ce que Ouattara et ses conseillers oublient, c’est que Gbagbo était déjà président depuis deux ans quand il y a eu la tentative de coup d’état de septembre 2002. Ce n’est donc pas le même schéma. En ce qui concerne Ouattara, nous sommes dans la crise avant même la date des élections.
Il appartient désormais à l’opposition, sachant le plan du pouvoir actuel d’anticiper pour éviter un tel scenario à la Marcoussis bis après toutes ces pertes en vies humaines.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

La RDC souscrit à la réforme de la CEEAC

02/12/2020

La RDC...

La RDC, représentée par la ministre d’État,...
RDC Procès des 100 jours : Kabuya veut opposer Kamerhe à JKK

02/12/2020

RDC Procès...

Alors qu’il avait personnellement conduit ses escouades...
RDC: L’armée renforce la sécurité autour de Jean-Pierre Bemba

02/12/2020

RDC: L’armée...

Le commandement des Forces Armées de la...
Les hauts gradés de l’armée et de la police réaffirment leur “loyauté inébranlable” à Félix Tshisekedi

02/12/2020

Les hauts...

Le président de la République, Félix Tshisekedi...
RDC: Déclaration de soutien au bureau de l’Assemblée nationale: le député Samy Adubango dénonce la falsification de sa signature

02/12/2020

RDC: Déclaration...

Surpris de voir son nom sur la...
La lutte anti-drogue sera bientôt enseignée dans les écoles béninoises

02/12/2020

La lutte...

Le gouvernement béninois envisage l’introduction dans les...
Classement des puissances militaires en Afrique 2020 : voici le Top 10

02/12/2020

Classement des...

Le classement Global Fire Power des puissances...
Les félicitations d’Emmanuel Macron à Alpha Condé pour sa réélection

02/12/2020

Les félicitations...

Emmanuel Macron a fait volte-face. Il a...
Brigitte Adjamagbo arrêtée pour coup d’État au Togo: Amnesty dénonce les nouvelles arrestations d’opposants

02/12/2020

Brigitte Adjamagbo...

Amnesty dénonce les nouvelles arrestations d’opposants au...
Joe Biden nomme un avocat d’origine nigériane secrétaire adjoint au Trésor américain

02/12/2020

Joe Biden...

Wally Adeyemo, un avocat d’origine nigériane, nommé...
VIH/SIDA: Un ministre guinéen invite au dépistage massif

02/12/2020

VIH/SIDA: Un...

Pour lutter contre le VIH/SIDA, Ibrahima Kassory...
Sidiki Diabaté mort ? Voici la grande révélation de Momo Walaha

02/12/2020

Sidiki Diabaté...

La mort de Sidiki Diabaté, une nouvelle...
Nigéria:5 hommes armés et 9 otages sauvées dans le nord du pays

02/12/2020

Nigéria:5 hommes...

Au Nigéria, au moins cinq hommes armés...
VIH/SIDA: 2,2 millions de personnes porte la maladie au Mozambique

02/12/2020

VIH/SIDA: 2,2...

Le Mozambique compte près de 2,2 million...
Côte d’Ivoire / Covid-19 : depuis la France, Ouattara lance une alerte générale

02/12/2020

Côte d’Ivoire...

Le chef de l’Etat ivoirien s’est adressé...
Côte d’Ivoire-Sassandra : le Maire fait bastonner un professeur, les élèves incendient sa résidence

02/12/2020

Côte d’Ivoire-Sassandra...

La résidence du maire de la ville...
Le Zimbabwe interdit l’importation de voitures d’occasion âgées de plus de 10 ans

02/12/2020

Le Zimbabwe...

Le Zimbabwe ne veut plus être la...
Côte d’Ivoire-Musique/ Les artistes Yodé et Siro convoqués par la Gendarmerie

02/12/2020

Côte d’Ivoire-Musique/...

C’est l’information du moment dans le milieu...
Liverpool - Ajax : L'hommage de Sadio Mané à Pape Bouba Diop après le match...

01/12/2020

Liverpool –...

Sadio Mané a rendu hommage ce mardi...
Sans nouvelles du président Abdelmadjid Tebboune, les Algériens s'inquiètent

01/12/2020

Sans nouvelles...

Testé positif au Covid-19 en début novembre, le président algérien Abdelmadjid Tebboune peinait...

Pourquoi le président Alassane Ouattara a accepté de négocier après le 31 octobre 2020 et pas avant ? Une analyse de Steve Biko.

Tous les observateurs de la vie politique ivoirienne sont unanimes : il faut des négociations maintenant pour offrir à la Côte d’Ivoire des élections libres, démocratiques et transparentes. Le dernier rapport de International Crisis Group ne dit pas le contraire. Il faut absolument des négociations maintenant pour éviter les élections de 2020 n’aboutissent à une crise post-électorale.

Du côté du pouvoir, on ne l’entend pas de cette oreille. Ouattara est disposé à négocier mais après le scrutin. C’est d’ailleurs le message qu’il avait fait passer au président Gbagbo via le président Issouffou du Niger : patienter pour un retour négocié en Côte d’Ivoire après la présidentielle.

La question que nous devons donc nous poser, c’est pourquoi Ouattara veut négocier après le 31 octobre et pas avant ? En vérité, cette posture est stratégique. Ouattara sait que s’il négocie maintenant, il devra faire des concessions pour des élections libres démocratiques et transparentes. Ces élections, il n’est pas sûr de les emporter face à la coalition de l’opposition. La perte brutale du pouvoir pourrait donc déboucher sur un audit de sa gestion et certains de ses collaborateurs pourraient se retrouver en prison.

La posture adoptée est donc d’organiser les élections vaille que vaille le 31 octobre et d’ouvrir les négociations à la suite de la crise post-électorale qui devrait survenir. À ces négociations, il arriverait en qualité de président nouvellement élu et non de président sortant même si cela s’est fait dans des conditions désastreuses.

En cette qualité, on pourrait tout remettre en cause sauf le fait qu’il soit président de la république. Il pourrait donc céder sur un gouvernement d’union nationale tout en conservant le poste de président. Cela aura l’avantage de le mettre à l’abri de poursuites judiciaires, lui et ses proches.

D’ailleurs dans son entourage, on aime rappeler que c’est ainsi que Gbagbo est resté président de la république pendant 10 ans. En effet, lors des accords de Linas-Marcoussis, l’opposition n’avait pas obtenu que la présidence de Gbagbo soit mise en berne. Au contraire les accords avaient rappelé le respect des institutions d’où sa confirmation dans le poste de président.

Qui peut croire en effet que Ouattara pourrait refuser systématiquement de négocier alors que la France, les USA, l’ONU, Amnesty International, l’Union Africaine pour ne citer que ceux-ci le lui recommandent fortement ? En vérité, notre homme joue la montre pour gagner 5 ans à la présidence de la république et une immunité pour ses proches et lui.

Ce que Ouattara et ses conseillers oublient, c’est que Gbagbo était déjà président depuis deux ans quand il y a eu la tentative de coup d’état de septembre 2002. Ce n’est donc pas le même schéma. En ce qui concerne Ouattara, nous sommes dans la crise avant même la date des élections.
Il appartient désormais à l’opposition, sachant le plan du pouvoir actuel d’anticiper pour éviter un tel scenario à la Marcoussis bis après toutes ces pertes en vies humaines.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire