Guerre à Gaza : La Colombie coupe ses liens diplomatiques avec Israël

Guerre à Gaza : La Colombie coupe ses liens diplomatiques avec Israël

Le président colombien, Gustavo Petro, a annoncé mercredi qu’il romprait les relations diplomatiques avec Israël en raison de ses actions à Gaza, rapporte Reuters. Petro a déjà sévèrement critiqué le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et a déclaré qu’il souhaitait se joindre à la démarche de l’Afrique du Sud visant à accuser Israël de génocide devant la Cour internationale de Justice.

Lire aussi : La France va déclencher des sirènes dans tout le pays ce jeudi : Voici pourquoi

« Ici, devant vous, le gouvernement du changement, du président de la république, informe que demain  nous romprons les relations diplomatiques avec l’Etat d’Israël, parce qu’il a un gouvernement qui commet un génocide », Petro » a déclaré devant la foule enthousiaste à Bogota, à la fin d’une marche organisée pour marquer la Journée internationale du travail et pour soutenir les réformes sociales et économiques de Petro. Les pays ne peuvent pas rester passifs face aux événements à Gaza, a ajouté Petro.

Le 20 février, le chef de l’Etat colombien a accusé Israël d’avoir commis un « génocide » contre les Palestiniens dans la bande de Gaza. Pedro a exprimé sa « pleine solidarité » avec son homologue brésilien Luiz Inacio Lula Da Silva, qui a comparé l’offensive israélienne dans la bande de Gaza à l’extermination des Juifs par les nazis. Le Brésil et la Colombie soutiennent la procédure historique engagée par l’Afrique du Sud contre Israël devant la Cour internationale de Justice (CIJ) pour violation présumée de la Convention internationale sur le génocide de 1948.

Le ministre israélien des Affaires étrangères Israël Katz a aussitôt réagi en qualifiant Gustavo Petro d’antisémite. Le président colombien avait promis de récompenser les meurtriers et violeurs du Hamas, aujourd’hui il a tenu promesse, a écrit M. Katz sur X.

Nous apprécions grandement la position du président colombien Gustavo Petro (…) que nous considérons comme une victoire pour les sacrifices de notre peuple et sa cause qui est juste, a déclaré pour sa part dans un communiqué la direction du Hamas, en appelant d’autres pays d’Amérique latine à rompre leurs relations avec Israël.