Porta Potty : pourquoi les influenceurs continuent d’aller manger caca à Dubaï contre leur gré


Video player

Quelles sont les limites de la jeunesse d’aujourd’hui ? C’est la question que tout le monde se pose depuis l’exposition de plusieurs des plus grands influenceurs du monde. Quoi qu’on en dise, la taille de la communauté des influenceurs est un facteur déterminant dans la création de ces dérives.

Ceci est un exemple de nombreuses personnes influentes qui rendent possibles des choses incroyables. De riches milliardaires émiratis sont prêts à laisser les femmes se livrer à des actes apparemment indécents pour d’énormes sommes d’argent. Certains d’entre eux accepteront d’être déféqués, d’où le nom de Porta Potty, « Portable Toilet » en anglais.

Mais plus que cela : Bestialité ou rapports sexuels forcés avec des mineurs, des chiens et des chameaux, les témoignages s’enchaînent. Avec ces pratiques anormales insultées, diffamées et condamnées en ligne, les influenceurs ne sont pas prêts à abandonner cette pratique dégoûtante. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, il y a plusieurs raisons à ce désir.

Réseaux sociaux : la racine du problème ?

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de nous divertir ou de nous informer, mais c’est aussi parfois un cercle vicieux très superficiel qui peut causer des problèmes. Les influenceurs sont généralement en tête dans une communauté plus ou moins large, leur donnant ainsi beaucoup d’influence. Sans le savoir, cet état les met dans un état d’esprit malsain, les obligeant à faire de plus en plus de photos montrant de plus en plus de belles choses pour épater leur communauté (exposer leur corps) pour trouver des likes

Post instragram d’une influenceuse sénegalaise surnomé @Kiss le lion

Argent facile : La deuxième raison du problème ?

Aujourd’hui, grâce à la mondialisation, les influenceurs rêvent davantage de pouvoir influencer leurs communautés. Il y a l’attrait de la jalousie. Au lieu de se concentrer sur la formation, ils sont distraits et veulent gagner de l’argent tout de suite. Mais la clé du succès est le travail acharné. Mais comme ils n’étaient pas prêts pour cela, ils cherchaient une issue facile. Car derrière ces pratiques, il y a ces hommes, pervers, horribles, qui profitent souvent de la vulnérabilité des jeunes femmes et rêvent de vivre une vie luxueuse.

Ils les attirent avec des jets privés, des villas, des restos sympas… une sorte de vie « parfaite » que l’on s’attarde sur les réseaux sociaux.

Eudoxie Yao, influenceuse ivoirienne

Des contrats signés avec les Emiratis: la troisième cause du problème ?

 

Selon certaines des critiques établies jusqu’à présent sur le phénomène Porta Potty, les influenceurs de Paradise Adventures à Dubaï ne paient presque rien pour leurs voyages. Des agences spécialisées prennent en charge le transport, l’hébergement et les repas, bref, tous les besoins des filles. Ces contrats peuvent être signés pour plusieurs années selon les exigences de chaque client. Quelques pièges dont les influenceurs ne sortiront pas de sitôt.

Maeva Ghennam, influenceuse française

Au final, une anecdote résume bien les faucons qui se sont retrouvés « l’appétit vient en mangeant, ou dont le goût donne du goût ». Malgré tous les efforts du monde, nous pensions tous qu’ils n’y arriveraient jamais. L’avenir nous donnera peut-être raison.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Porta Potty : pourquoi les influenceurs continuent d’aller manger caca à Dubaï contre leur gré Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:

Laisser votre commentaire