Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Petrolegate : Le Parlement européen soutient Ferdinand Ayité
06/10/2020 à 15h58 par Le Boy

Depuis plusieurs semaines, l’affaire du Petrolegate  fait la Une de l’actualité togolaise. De quelle affaire s’agit-il ?

Après des révélations fracassantes sur de présumés détournements massifs d’argent dans le secteur du pétrole impliquant des responsables publics de premier plan dont père et fils Adjakly, le journaliste et sa publication sont poursuivis pour diffamation.

Ferdinand Ayité,  le patron du célèbre journal togolais : l'Alternative est poursuivi par le  coordinateur du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPPP) après publication, le 9 juin dernier, d'un dossier d’enquête révélant comment des responsables de cette structure chargée de négocier l’importation du pétrole au Togo seraient parvenus à détourner plusieurs centaines de millions d’euros.

Après deux reports, les auditions en justice reprennent ce 7 octobre 2020 et s’annoncent très tendues. Pour donner du sourire à  Ferdinand Ayité  tout en mettant la main  dans la pâte, le Journal L’ALTERNATIVE et son patron, ont reçu un soutien appuyé des députés européens dans un message clair adressé à Faure Gnassingbé, le chef d’Etat togolais  ce  5 octobre 2020.

Lire aussi :  Justice : Pétrolegate/ la LCT soutient le journal l'Alternative

« Excellences, nous, membres du Parlement européen, avons l’honneur de vous écrire en fin de vous exprimer  notre profonde inquiétude concernant le harcèlement judiciaire à l’encontre du défenseur des droits humains et journaliste d’investigation Ferdinand Ayité  et son Journal L’ALTERNATIVE au Togo, et concerna la législation sur la diffamation.

Ferdinand Ayité   est un  journaliste d’investigation et défenseur des droits humains basé à Lomé.  Il est le directeur de publication de l'Alternative,  un journal connu pour ses enquêtes sur des affaires de corruption et de détournement de fonds au Togo, et exigeant que les auteurs de telles affaires soient tenus responsable de leurs actes.  (…) Nous souhaitons attirer votre attention  à la programmation conjointe UE-Togo pour 2020, selon laquelle  l’UE peut être considérée comme le premier partenaire du Togo.

(….) Nous, membre du parlement européen, appelons donc les autorités togolaises à abandonner toutes les  charges à l’encontre du journaliste d’investigation et défenseur des droits humains Ferdinand Ayité  et du  Journal L’ALTERNATIVE, et de s’assurer que le harcèlement judiciaire à leur encontre  cesse immédiatement. Nous appelons également les autorités togolaises à abroger ou modifier les provisions pénales sur la diffamation, afin de satisfaire les standards internationaux et les recommandations successives des Nations  Unies et de l’Examen Périodique Universel à ce sujet (…).

Lire aussi : Ferdinand Ayité au Premier ministre Dogbé : ” vous n’avez rien fait en 12 ans”

La lettre de l'UE

Petrolegate : Le Parlement européen soutient Ferdinand Ayité

Petrolegate : Le Parlement européen soutient Ferdinand Ayité

Petrolegate : Le Parlement européen soutient Ferdinand Ayité

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Depuis plusieurs semaines, l’affaire du Petrolegate  fait la Une de l’actualité togolaise. De quelle affaire s’agit-il ?

Après des révélations fracassantes sur de présumés détournements massifs d’argent dans le secteur du pétrole impliquant des responsables publics de premier plan dont père et fils Adjakly, le journaliste et sa publication sont poursuivis pour diffamation.

Ferdinand Ayité,  le patron du célèbre journal togolais : l'Alternative est poursuivi par le  coordinateur du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPPP) après publication, le 9 juin dernier, d'un dossier d’enquête révélant comment des responsables de cette structure chargée de négocier l’importation du pétrole au Togo seraient parvenus à détourner plusieurs centaines de millions d’euros.

Après deux reports, les auditions en justice reprennent ce 7 octobre 2020 et s’annoncent très tendues. Pour donner du sourire à  Ferdinand Ayité  tout en mettant la main  dans la pâte, le Journal L’ALTERNATIVE et son patron, ont reçu un soutien appuyé des députés européens dans un message clair adressé à Faure Gnassingbé, le chef d’Etat togolais  ce  5 octobre 2020.

Lire aussi :  Justice : Pétrolegate/ la LCT soutient le journal l'Alternative

« Excellences, nous, membres du Parlement européen, avons l’honneur de vous écrire en fin de vous exprimer  notre profonde inquiétude concernant le harcèlement judiciaire à l’encontre du défenseur des droits humains et journaliste d’investigation Ferdinand Ayité  et son Journal L’ALTERNATIVE au Togo, et concerna la législation sur la diffamation.

Ferdinand Ayité   est un  journaliste d’investigation et défenseur des droits humains basé à Lomé.  Il est le directeur de publication de l'Alternative,  un journal connu pour ses enquêtes sur des affaires de corruption et de détournement de fonds au Togo, et exigeant que les auteurs de telles affaires soient tenus responsable de leurs actes.  (…) Nous souhaitons attirer votre attention  à la programmation conjointe UE-Togo pour 2020, selon laquelle  l’UE peut être considérée comme le premier partenaire du Togo.

(….) Nous, membre du parlement européen, appelons donc les autorités togolaises à abandonner toutes les  charges à l’encontre du journaliste d’investigation et défenseur des droits humains Ferdinand Ayité  et du  Journal L’ALTERNATIVE, et de s’assurer que le harcèlement judiciaire à leur encontre  cesse immédiatement. Nous appelons également les autorités togolaises à abroger ou modifier les provisions pénales sur la diffamation, afin de satisfaire les standards internationaux et les recommandations successives des Nations  Unies et de l’Examen Périodique Universel à ce sujet (…).

Lire aussi : Ferdinand Ayité au Premier ministre Dogbé : ” vous n’avez rien fait en 12 ans”

La lettre de l'UE

Petrolegate : Le Parlement européen soutient Ferdinand Ayité

Petrolegate : Le Parlement européen soutient Ferdinand Ayité

Petrolegate : Le Parlement européen soutient Ferdinand Ayité

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire