Paul Biya veut recommander un puissant matériel militaire depuis la Russie


Paul Biya veut recommander un puissant matériel militaire depuis la Russie. Le Cameroun vient d’entamer des démarches pour l’acquisition d’un matériel d’attaque et de défense sophistiqué auprès de Moscou, a-t-on appris.

Officiellement, l’arsenal servira à lutter contre la secte Boko Haram. Ce nouvel armement pourrait également servir contre les sécessionnistes des régions anglophones du Sud-ouest et du Nord-ouest.

La révélation est de S.E Mahamat Puba Sale, l’ambassadeur du Cameroun en Russie: «le Cameroun envisage d’acheter le système antiaérien Pantsir-S1. Le Cameroun veut acquérir de l’équipement militaire russe, notamment le véhicule antiaérien de courte à moyenne portée Pantsir-S1», s’est récemment exprimé le plénipotentiaire Camerounais dont le gouvernement envisage se doter d’un nouvel arsenal militaire contre les terroristes de Boko Haram actifs dans la région de l’Extrême-Nord.

L’annonce de Mahamat Puba Sale est intervenue quelques jours avant la tenue du sommet Russie-Afrique de Sotchi entre le président Russe Vladimir Poutine et une quarantaine de Chefs d’Etats et de délégations africains. Sommet au cours duquel, les Chefs d’Etat du continent africain ont pris connaissance avec les opportunités et offres russes dans divers domaines.

L’initiative de Yaoundé succède à celle du Nigeria voisin, terreau de la secte islamiste djihadiste Boko Haram. L’ambassadeur du Nigeria en Russie avait fait part de l’intérêt de son pays pour les armes et technologies militaires russes pour combattre les terroristes de Boko Haram, notamment concernant les avions de combat SU-57, ainsi que des hélicoptères, chars et de l’équipement militaire naval. D’après le diplomate, le gouvernement camerounais s’intéresse aux véhicules blindés et hélicoptères dans sa lutte contre Boko Haram, qui «installe des mines sur les itinéraires des militaires. Dans le cas où le véhicule n’est pas blindé, on perd des gens», explique une fois de plus Mahamat Puba Sale.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Toutefois, l’ambassadeur indique que l’achat de systèmes Pantsir n’a pas encore été décidé, mais devrait bien avoir lieu. Mahamat Paba a par ailleurs salué la qualité des équipements militaires russes. Des tests effectués sur une nouvelle version du véhicule antiaérien Pantsir se sont d’ailleurs révélés concluants.

Mis en service par l’armée Russe depuis 2010, le système Pantsir-S1 (code Otan: SA-22 Greyhound) est armé de deux canons bitubes de 30 mm capables de tirer 5.000 projectiles par minute et de 12 missiles d’une portée de 20 km. Destiné à protéger les sites civils et militaires, y compris les systèmes sol-air S-300 Favorit et S-400 Triumf, il est doté de radars de détection et de suivi des cibles et peut mener un tir de précision en mouvement.

Le système est capable de contrer des attaques aériennes selon des moyens existants et futurs, mais aussi détruire des véhicules et navires légèrement blindés. Le système peut détruire n’importe quelle cible volant entre cinq mètres et 15 km d’altitude, qu’il s’agisse d’un avion ou une bombe guidée. Outre la Russie, les armées d’Algérie, d’Iran, d’Irak, des Emirats arabes unis, de Syrie, de Libye et d’Oman sont dotées de Pantsir-S.

Le rapprochement entre Moscou et Yaoundé intervient au moment où le pays de Vladimir Poutine formule une alléchante offre de reconstruction de la Société nationale de raffinage (SONARA) frappée par un grave incendie qui a dévasté une partie de ses installations.

Avec Camerounweb

👉 Cliquer ici pour rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Cristiano Ronaldo est-il fini?

View Results

Chargement ... Chargement ...
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement`