Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Mali : Transition de 18 mois pour la junte
13/09/2020 à 14h52 par Dani Djanta

La junte malienne, s'est engagée samedi 12  septembre à une transition dans un délai de 18 mois, a-t-on appris.

Sous pression pour dévoiler son plan de restauration d'un pouvoir civil tant attendu par le Mali, la junte militaire au pouvoir s'engage à une transition de 18 mois. Soit un an et demi.

Des experts désignés par la junte ont adopté une "charte" de transition au terme de trois jours de discussions à Bamako entre personnalités politiques, de la société civile et militaires.

Cette "charte" n'a pas été publiée dans l'immédiat mais le document en discussion samedi prévoyait une transition de 18 mois, conduite par un président désigné par un comité lui-même établi par la junte, selon des correspondants de l'AFP.

Lire aussi : Mali : la CEDEAO lance un ultimatum à la junte militaire

Selon les informations,  un président sera désigné par un collège mis en place par le comité national pour le salut du peuple, le CNSP. Assorti de son Premier ministre et d'un gouvernement. La charte prévoit également la nomination d'un vice-président de la transition, ainsi que la création d'un collège national issu des forces de défenses, des acteurs de la société civile et des partis politiques.

« Nous prenons l'engagement devant vous de ne ménager aucun effort dans la mise en œuvre de l'ensemble de ces résolutions dans l'intérêt exclusif du peuple malien », a déclaré le chef de la junte, le colonel Assimi Goït avant d’ajouter : « Nous demandons et espérons la compréhension, l'appui et l'accompagnement de la communauté internationale dans cette mise en œuvre diligente correcte de la charte et de la feuille de route de la transition ».

Pour rappel, les activistes réunis au sein du CNSP, une institution politico-militaire  ont  renversé le 18 août le président Ibrahim Boubacar Keïta, au pouvoir depuis 2013 et affaibli par des mois de contestation face à la grave crise sécuritaire, économique et institutionnelle traversée par le Mali.

Lire aussi : Mali : 10 soldats tués dans une embuscade à Nara

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 825 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La junte malienne, s'est engagée samedi 12  septembre à une transition dans un délai de 18 mois, a-t-on appris.

Sous pression pour dévoiler son plan de restauration d'un pouvoir civil tant attendu par le Mali, la junte militaire au pouvoir s'engage à une transition de 18 mois. Soit un an et demi.

Des experts désignés par la junte ont adopté une "charte" de transition au terme de trois jours de discussions à Bamako entre personnalités politiques, de la société civile et militaires.

Cette "charte" n'a pas été publiée dans l'immédiat mais le document en discussion samedi prévoyait une transition de 18 mois, conduite par un président désigné par un comité lui-même établi par la junte, selon des correspondants de l'AFP.

Lire aussi : Mali : la CEDEAO lance un ultimatum à la junte militaire

Selon les informations,  un président sera désigné par un collège mis en place par le comité national pour le salut du peuple, le CNSP. Assorti de son Premier ministre et d'un gouvernement. La charte prévoit également la nomination d'un vice-président de la transition, ainsi que la création d'un collège national issu des forces de défenses, des acteurs de la société civile et des partis politiques.

« Nous prenons l'engagement devant vous de ne ménager aucun effort dans la mise en œuvre de l'ensemble de ces résolutions dans l'intérêt exclusif du peuple malien », a déclaré le chef de la junte, le colonel Assimi Goït avant d’ajouter : « Nous demandons et espérons la compréhension, l'appui et l'accompagnement de la communauté internationale dans cette mise en œuvre diligente correcte de la charte et de la feuille de route de la transition ».

Pour rappel, les activistes réunis au sein du CNSP, une institution politico-militaire  ont  renversé le 18 août le président Ibrahim Boubacar Keïta, au pouvoir depuis 2013 et affaibli par des mois de contestation face à la grave crise sécuritaire, économique et institutionnelle traversée par le Mali.

Lire aussi : Mali : 10 soldats tués dans une embuscade à Nara

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 825 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire