Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Mali: des terroristes attaquent une base militaire et tuent ”54 soldats”
06/11/2019 à 09h51 par La redaction

Les terroristes ont tué 54 soldats dans l’une des attaques les plus meurtrières contre un avant-poste militaire au Mali. L’attaque a eu lieu vendredi 1er novembre à Indelimane, dans la région de Menaka, au nord-est du pays. L’EI a revendiqué samedi l’attentat.

Un précédent bilan donné vendredi soir par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Yaya Sangara, sur Twitter, faisait état de 54 soldats et d’un civil tués. L’attaque a visé un camp militaire à Indelimane, dans la localité d’Ansongo, dans le secteur de Ménaka (nord-est).

Un civil a également été tué à l’avant-poste près de la frontière avec le Niger, a déclaré le ministre de la Communication du pays, Yaya Sangare, sur Twitter. «La situation est sous contrôle. Les recherches et l’identification des corps se poursuivent », a-t-il ajouté après avoir fait le point sur le nombre de morts.

Il a précisé que 10 survivants avaient été retrouvés à l’avant-poste, qui avaient subi des dommages “importants”.

Le gouvernement malien avait précédemment condamné “l’attaque terroriste”, affirmant qu’il avait fait de nombreux morts ou blessés.

“Des renforts ont été envoyés pour sécuriser la zone et traquer les assaillants”, ajoute le communiqué.

Cela intervient un mois après que deux assauts djihadistes ont tué 40 soldats près de la frontière avec le Burkina Faso, mais plusieurs sources ont indiqué que le bilan des morts avait été réduit. L’assaut meurtrier a déclenché des manifestations devant un camp militaire dans la capitale du pays, Bamako.

Samedi soir, le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué dans un communiqué l’attaque meurtrière. «Des soldats du califat ont attaqué une base militaire où sont stationnés des éléments de l’armée malienne apostate dans le village d’Indelimane, dans la région de Ménaka», indique l’EI dans un communiqué signé «Province Afrique de l’Ouest», publié sur ses chaînes Telegram et qui rapporte «des affrontements avec différents types d’armes».

L’armée malienne est aux prises avec une révolte djihadiste qui s’est étendue du nord aride à son centre, une région métissée et volatile. Les récents assauts sont également une humiliation pour la soi-disant force du G5 Sahel, une initiative très critiquée dans le cadre de laquelle cinq pays ont créé une force anti-terroriste commune de 5 000 hommes et pour la France, qui s’est engagée à consolider la région fragile.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Baiser entre Amy et Majib dans la série « Karma » : Marodie Tv dérape encore

18/11/2020

Baiser entre...

Des séquences qui ne reflètent pas aux...
Chelsea : A cause d’Edouard Mendy, Kepa est obligé de chercher ailleurs

18/11/2020

Chelsea :...

Bousculé par la concurrence avec le gardien...
Aubameyang ne tarit pas d’éloges au joueur sénégalais Sadio Mané

18/11/2020

Aubameyang ne...

La star du Gabon, Aubameyang, s’est exprimée...
Burkina Faso : 12 terroristes abattus

18/11/2020

Burkina Faso...

  Le terrorisme devient de plus en...
Togo/ Communiqué du Conseil des ministres de ce 18 octobre 2020

18/11/2020

Togo/ Communiqué...

Le Conseil des Ministres réuni ce 18...
Yaoundé : voici l'histoire d'un homme criblé de balles devant sa famille

18/11/2020

Yaoundé :...

  A Yaoundé, la capitale du Cameroun,...
Ferdinand  Ayité  dévoile le vrai problème du football togolais

18/11/2020

Ferdinand  Ayité...

Ferdinand Ayité dévoile le vrai problème du...
Pour être contre un 3e mandat d’Alassane Ouattara, une fille passe 3 mois en prison

18/11/2020

Pour être...

Le choix d'Alassane Ouattara de faire un...
Instagram: le Pape François like une photo s3xy

18/11/2020

Instagram: le...

Admirez une photo séduisante et sexy n'est...
Côte d’ivoire : Hamed Bakayoko rencontre le nouvel ambassadeur de France

18/11/2020

Côte d’ivoire...

Le Premier ministre de Côte d’ivoire, Hamed...
Congo: le pays proclame encore la fin de l'épidémie d'Ebola

18/11/2020

Congo: le...

En République démocratique du Congo, les populations...
Claude Le Roy en deuil

18/11/2020

Claude Le...

Le sélectionneur de l’équipe de football du...
Ouattara sur le CNT et les “bruits” de Soro: “Tous ceux qui se font des idées sur une transition, peuvent rêver. Il n’y aura pas de transition en Côte d’Ivoire”

18/11/2020

Ouattara sur...

Chacun, au sein de l’opposition en a...
Soro toujours fâché avec le président du Ghana: ” Il viole aussi la loi”

18/11/2020

Soro toujours...

Les félicitations du président ghanéen à Alassane...
Devant ses militants/ Ouattara se moque de l’opposition: “Les Ivoiriens désobéissent à la désobéissance civile”

18/11/2020

Devant ses...

Alassane Ouattara s’est bien amusé de l’impact...
USA: après 30 ans de mariage, il divorce de sa femme à cause de Joe Biden

18/11/2020

USA: après...

Un homme de 69 ans affirme avoir...
Alassane Ouattara par rapport à une transition : « Ils peuvent toujours rêver »

18/11/2020

Alassane Ouattara par rapport...

Le président de la République ivoirienne a...
Gabon : l'opposant Jean Ping perd une alliée de taille

18/11/2020

Gabon : l’opposant...

Le président autoproclamé du Gabon Jean Ping est...
Sénégal : De jeunes pêcheurs sénégalais frappés par maladie rare dans la mer, un bateau étranger indéxé (Photos 08)

17/11/2020

Sénégal :...

Selon nos confrères de Senego qui détient l'exclusivité,...
"BARÇA WALLA BARSAKH" - Annoncé mort, il débarque chez lui le jour de ses funérailles et raconte l'horreur (Vidéo)

17/11/2020

« BARÇA WALLA...

Cheikh Tidjane Dièye, habitant le village de...

Les terroristes ont tué 54 soldats dans l’une des attaques les plus meurtrières contre un avant-poste militaire au Mali. L’attaque a eu lieu vendredi 1er novembre à Indelimane, dans la région de Menaka, au nord-est du pays. L’EI a revendiqué samedi l’attentat.

Un précédent bilan donné vendredi soir par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Yaya Sangara, sur Twitter, faisait état de 54 soldats et d’un civil tués. L’attaque a visé un camp militaire à Indelimane, dans la localité d’Ansongo, dans le secteur de Ménaka (nord-est).

Un civil a également été tué à l’avant-poste près de la frontière avec le Niger, a déclaré le ministre de la Communication du pays, Yaya Sangare, sur Twitter. «La situation est sous contrôle. Les recherches et l’identification des corps se poursuivent », a-t-il ajouté après avoir fait le point sur le nombre de morts.

Il a précisé que 10 survivants avaient été retrouvés à l’avant-poste, qui avaient subi des dommages “importants”.

Le gouvernement malien avait précédemment condamné “l’attaque terroriste”, affirmant qu’il avait fait de nombreux morts ou blessés.

“Des renforts ont été envoyés pour sécuriser la zone et traquer les assaillants”, ajoute le communiqué.

Cela intervient un mois après que deux assauts djihadistes ont tué 40 soldats près de la frontière avec le Burkina Faso, mais plusieurs sources ont indiqué que le bilan des morts avait été réduit. L’assaut meurtrier a déclenché des manifestations devant un camp militaire dans la capitale du pays, Bamako.

Samedi soir, le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué dans un communiqué l’attaque meurtrière. «Des soldats du califat ont attaqué une base militaire où sont stationnés des éléments de l’armée malienne apostate dans le village d’Indelimane, dans la région de Ménaka», indique l’EI dans un communiqué signé «Province Afrique de l’Ouest», publié sur ses chaînes Telegram et qui rapporte «des affrontements avec différents types d’armes».

L’armée malienne est aux prises avec une révolte djihadiste qui s’est étendue du nord aride à son centre, une région métissée et volatile. Les récents assauts sont également une humiliation pour la soi-disant force du G5 Sahel, une initiative très critiquée dans le cadre de laquelle cinq pays ont créé une force anti-terroriste commune de 5 000 hommes et pour la France, qui s’est engagée à consolider la région fragile.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire