Actualités A la une Madagascar

Madagascar : un Franco-malgache aurait réclamé 10 millions d’euros pour organiser un coup d’État

Madagascar : Le Président Andry Rajoelina Présente Son Nouveau Gouvernement

Plusieurs personnes « étrangères et malgaches » ont été arrêtées dans le cadre de l’enquête sur la tentative d’assassinat du Président de la République de Madagascar, Andry Rajeolina. L’un des suspects est un Franco-malgache qui aurait réclamé 10 millions d’euros à une compagnie pétrolière de Madagascar pour financer un coup d’État, selon le Journal du dimanche (JDD).

Son nom est Paul Maillot Rafanoharana, un ancien colonel de gendarmerie en France issu de l’école militaire de Saint-Cyr, bien connu à Madagascar, relate JDD. Celui qui était considéré il y a quelques mois encore comme un possible Premier ministre, aurait envoyée le 12 octobre 2020 une lettre confidentielle au groupe Benchmark, propriétaire de la compagnie pétrolière Madagascar Oil. La découverte a été annoncée par le parquet qui a précisé que «des armes et de l’argent avaient été saisis » ainsi que « des documents officiels qui prouvent l’implication » des comploteurs.

Dans cette lettre parcourue par JDD, le Franco-malgache réclamait 10 millions d’euros pour financer un coup d’État. En contrepartie, le suspect promettait « la réussite et la rentabilisation durable de Madagascar Oil ». « Après avoir consulté mes proches et mes réseaux, après avoir mesuré avec mes équipes les différents risques […], après m’être assuré de disposer des équipes nécessaires pour prendre en mains [sic] les destinés [sic] du pays, j’ai décidé d’accomplir ce qui me paraît juste et nécessaire », aurait écrit Paul Rafanoharana dans cette lettre.

Suite à cette découverte, des cadres de la société pétrolière ont reconnu avoir entretenu des liens avec le comploteur et avoir été sollicités financièrement. Cependant, nul n’est sur que l’entreprise a donné une suite favorable.

« Plusieurs ressortissants étrangers et malgaches ont été interpellés mardi dans le cadre d’une enquête pour atteinte à la sûreté de l’État », a déclaré à la presse la procureur général Berthine Razafiarivony annonçant que le parquet a déjoué une tentative d’assassinat du Président. Outre le Franco-malgache, un autre Français, Philippe François, a été interpellé. Selon l’hebdomadaire, lui aussi, est un ancien colonel à la retraite.

La JDD ajoute que Paul Rafanoharana et Philippe Marc François entretenaient une relation étroite. Ils étaient associés pour faire le commerce de l’or au sein de l’entreprise Tsara First.

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire