Deux gendarmes décapités au Cameroun, un autre porté disparu

Deux gendarmes ont été décapités à Babadjou, ville située à la frontière entre la région de l’Ouest et le Nord-Ouest du Cameroun. L’incident a eu lieu dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 juillet. Un troisième gendarme est porté disparu après l’attaque perpétrée contre un poste de contrôle.

Drame au Cameroun où deux gendarmes ont été tués puis décapités à Babadjou, ville située à la frontière entre la région de l’Ouest et le Nord-Ouest de ce pays d’Afrique Centrale. Ces décapitations ont eu lieu dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 juillet 2021, a indiqué Tsangue Gisèle, maire de la ville. « Tard dans la nuit de mardi, les séparatistes ont attaqué le poste de contrôle de Zavion à Babadjou », indique Anadolu.

Précisant que les faits se sont produits dans le département de Bamboutos et la région de l’Ouest, la maire a ajouté que « l’attaque s’est passée inaperçue. C’est ce matin que les riverains ont découvert les corps de deux gendarmes décapités. Le troisième gendarme qui était aussi à ce poste de contrôle, est toujours porté disparu, il a certainement été pris en otage par les séparatistes ».

À lire aussi :
Cameroun : Il coupe les pieds de sa femme car il n'a pas trouvé les spaghettis dans la marmite

Une attaque similaire perpétrée à Babadjou par des séparatistes, au mois de janvier dernier, avait fait cinq morts dont trois éléments des forces de sécurité et deux civils qui avaient péri lors de cet assaut meurtrier contre le poste de contrôle mixte de Babadjou situé à la frontière entre les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire