LIBERTÉ POUR DJIMON ORÈ ET TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES DU RÉGIME GNASSINGBÉ


Video player

 

La présence de prisonniers politiques dans les geôles du régime policier constitue un cinglant démenti à la fiction de démocratie dont se prévalent les despotes usurpateurs.

Djimon Orè est privé de liberté en sa qualité de leader politique. Il a tenu des propos que la censure de la dictature militaire condamne en le traînant en justice ; mais quelle justice ! Existe-t-il une justice juste dans un procès politique au sein  d’une dictature qui contrôle la justice et piétine la Constitution ?

Et tous les autres prisonniers politiques abusivement condamnés rien que pour avoir manifesté et réclamé la démocratie et des élections démocratiques  ainsi que le départ du pouvoir du dictateur ?

Il me revient à l’esprit le cri du cœur révolté de cette justiciable bafouée dans ses droits les plus élémentaires au tribunal de Lomé et dont la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme s’est servie pour illustrer un passage de l’un de ses rapports :  » Si vous voulez connaître l’injustice au Togo, adressez-vous à la justice togolaise. « !

La justice dans une dictature ne peut dire le droit sur le terrain politique.
Libérez tous les combattants de la liberté !

Ayayi Togoata APEDO-AMAH

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire