Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Gambie: 17 ans après, le peuple n’a pas oublié
11/04/2017 à 15h38 par La redaction

Il y a aujourd’hui dix sept ans que les autorités gambiennes abrégeaient la vie de 14 personnes, des étudiants pour la plupart, qui protestaient contre la mort d’un jeune lycéen tué par des pompiers.

C’est pourquoi, une marche inédite a été organisée hier pour rendre hommage aux victimes. Les familles des victimes qui ont arpenté les rues de la capitale gambienne ont tenu à commémorer cette date publiquement.

Ces familles qui ont perdu leurs enfants dans ce massacre n’ont pas osé manifester leur courroux sous le règne de Jammeh. Mais l’arrivée d’Adama Barrow, ces parents de victimes disent espérer que les responsables de ces crimes odieux soient entendus.

« Du temps de Jammeh, ceux qui le contredisaient un peu trop pouvaient être éliminés. Mais je n’ai jamais oublié mon fils, raconte le père d’une victime. Et lorsque le nouveau gouvernement est arrivé au pouvoir, nous avons su que c’était notre chance pour que justice soit faite. A partir d’aujourd’hui, on pourra commémorer et apprendre à tous ce qui s’est passé. »

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Il y a aujourd’hui dix sept ans que les autorités gambiennes abrégeaient la vie de 14 personnes, des étudiants pour la plupart, qui protestaient contre la mort d’un jeune lycéen tué par des pompiers.

C’est pourquoi, une marche inédite a été organisée hier pour rendre hommage aux victimes. Les familles des victimes qui ont arpenté les rues de la capitale gambienne ont tenu à commémorer cette date publiquement.

Ces familles qui ont perdu leurs enfants dans ce massacre n’ont pas osé manifester leur courroux sous le règne de Jammeh. Mais l’arrivée d’Adama Barrow, ces parents de victimes disent espérer que les responsables de ces crimes odieux soient entendus.

« Du temps de Jammeh, ceux qui le contredisaient un peu trop pouvaient être éliminés. Mais je n’ai jamais oublié mon fils, raconte le père d’une victime. Et lorsque le nouveau gouvernement est arrivé au pouvoir, nous avons su que c’était notre chance pour que justice soit faite. A partir d’aujourd’hui, on pourra commémorer et apprendre à tous ce qui s’est passé. »

Ne partez pas sans partager :

Motsclés

17ans Gambie marche

Laisser votre commentaire