France : le chef de la diplomatie dresse un sombre tableau pour le Mali


Video player

La junte militaire au Mali a « fixé les yeux et est allée d’échec en échec », a lancé vendredi la cheffe des affaires étrangères française Catherine Colonna, des semaines après que la France a retiré ses troupes du pays en proie au djihad et à la violence.

« Au Mali, nous avons vu l’avancée des groupes terroristes armés à travers le pays et le déplacement de milliers de Maliens », a-t-elle déclaré à l’ambassadeur de France, qui s’était réuni à Paris pour le rendez-vous annuel.

 

« Le régime, initiateur du double coup d’État, s’en est pris un jour au Danemark, le lendemain à la Côte d’Ivoire, toujours en France, essayant de faire oublier qu’il naviguait sous les yeux, de défaite en défaite, pour être utilisé comme un groupe de mercenaires russes », a-t-elle dit. continuez.

La France, dont les relations avec la junte militaire malienne, au pouvoir depuis 2020, se sont détériorées, a achevé son départ du pays le 15 août après neuf ans d’engagement militaire avec les djihadistes.

Les autorités maliennes se sont depuis tournées vers la Russie pour un soutien militaire, Paris et Washington accusant les « instructeurs » d’être des mercenaires du groupe Brimstone Wagner.

 

En Afrique, « de nouvelles compétitions émergent, certaines agressives ou contraires à l’éthique », a déclaré Colonna, tandis que la France et la Russie se livrent également une guerre de l’information, notamment au Mali.

Dans le pays fin avril, un drone français a surpris des mercenaires alors qu’ils installaient un faux charnier près d’une base française pour accuser Paris de crimes de guerre.

« Nous devons éliminer la manipulation et raccourcir les mensonges, et nous devons aussi reprendre le contrôle de notre propre histoire, de notre image », a déclaré le ministre, évoquant des « enjeux stratégiques ».

« Il est de notre responsabilité de prouver que nous sommes le bon partenaire, le partenaire le plus fiable et le plus respecté », a déclaré Mme Colonna, assurant la détermination de Paris à « agir avec les pays et parler directement avec la société civile ».

« Nous continuerons d’être aux côtés des nations africaines si pleines d’espoir et de soutenir leurs besoins exprimés souverainement », a-t-elle répété.

→ A LIRE AUSSI : Mali / Violents combats entre l’armée et les terroristes tacites : les jihadistes font un lourd tribut

→ A LIRE AUSSI : 317 civils tués en trois mois au Mali selon la Minusma

→ A LIRE AUSSI : Congo-B : Une rentrée compliquée pour les étudiants inscrits en France, les raisons

  👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement
--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire