Enquête en Côte d’Ivoire: les personnes visées par la CPI


Video player

La Cour Pénale Internationale (CPI) mène des investigations afin de repérer les responsables de la crise de 2010 qui a entraîné la mort de 3000 personnes selon les Nations unies. Les noms de ces responsables n’ont pas été dévoilés. Toutefois, le cyberactiviste Chris Yapi a opéré la magie et détient déjà leur identité.

La juridiction internationale veut mettre les responsables de la crise politique ivoirienne de 2010 sur le banc des accusés. Plusieurs autorités ivoiriennes risquent d’y paraître, mais leur identité reste pour le moment inconnue. Dans une vidéo publiée sur sa page Twitter, Chris Yapi dit détenir ceux qui sont mouillés dans cette affaire et son ciblés par la CPI. Le cyberactiviste expose les personnes visées par cette enquête de la juridiction internationale.

Lire aussi : Le Général Camille Makosso dépose les armes face à Chris Yapi

Des noms tels que : Daouda Koné dit KondaDembéle Balla, Amadé Ouérémi et le Colonel Fofana Losseni dit Loss, sont entre autres évoqués par le cyberactiviste. Ceux-ci sont les principales cibles de la juridiction internationale, selon Chris <span id= »28″ class= »s-rg-t »>Yapi. Ils seraient impliqués dans le massacre du camp de Nahibly et au quartier de Duéké. Selon l’Avatar, les enquêteurs en charge de l’investigation sont au nombre de deux dont le chef est un ressortissant d’Afrique Centrale.

Selon les informations récueillies, les juges Antoine Kesia-Mbe Mindua, Péter KovacsTomoko Akane, Reine Alapini-Gansu, Rosario Salvatore Aitala, Maria Del Socorro Flores et Sergio Gerardo Ugalde Gordinez, récemment nommés sont en charge d’autres enquêtes sur la crise postélectorale qui a occasionnée plusieurs pertes en vies humaines et causée des dégâts matériels considérables.

Lire aussi : Le Général Camille Makosso dépose les armes face à Chris Yapi

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire