Élection en Côte d’Ivoire : ce que Guillaume Soro demande à l’armée

Depuis son exile français, Guillaume Soro, l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne demande aux forces de défense et de sécurité de faire barrage à Alassane Ouattara.

Réélu pour un troisième mandat,  l’opposition  ne reconnaît pas la réélection d’Alassane Ouattara. Pour cela, l’ex-chef de la rébellion et ancien Premier ministre ivoirien Guillaume Soro a appelé mercredi, depuis l’étranger, l’armée à « agir » contre le régime pour soutenir le « Conseil national de transition » proclamé par l’opposition.

C’est  dans une déclaration retransmise sur les réseaux sociaux que Soro, leader de Générations et peuples solidaires (GPS) a fait appel à l’armée. Il a demandé aux forces de défense et de sécurité de faire barrage à Alassane Ouattara réélu président pour un troisième mandat controversé.

À lire aussi :
Violences contre des Nigériens : Alassane Ouattara brise le silence

« Devant la violation flagrante de notre Constitution, le sang de nos compatriotes qui est versé chaque jour et le parjure déshonorant dont s’est rendu coupable l’ex-président, j’ai décidé de m’assumer et de prendre la parole », entame Soro, posant en costume complet bleu marine devant un drapeau ivoirien.

Lire aussi :  Que cache l’adresse à la Nation de Guillaume Soro ce 4 novembre 2020 ?

À lire aussi :
Le couple Ouattara fait le buzz avec une photo de mariage vieille de 29 ans

Celui qui a vu sa candidature à la présidentielle du 31 octobre recalée par le Conseil constitutionnel, poursuit en saluant la « mobilisation exemplaire de ses compatriotes  qui ont permis de faire échec à la pire farce électorale de la Côte d’Ivoire, orchestrée piteusement par Alassane Ouattara engagé dans son aventure effrénée et périlleuse de s’éterniser au pouvoir ».

« Je demande à l’armée d’agir pour rétablir la paix et la concorde, pour redonner à notre Constitution ses lettres de noblesse et mettre un terme au spectre de la guerre civile », a-t-il déclaré.

À lire aussi :
Côte d'Ivoire : RECRUTEMENT POUR VENDEUSES DE FLEURS

Pour rappel, selon les résultats proclamés officiellement, par la Commission électorale indépendante (CEI), le candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP),  Alassane Ouattara, arrive en tête du scrutin avec 94,27 % des suffrages.

Kouadio Konan Bertin  (1,99%) est classé deuxième devant Henri Konan Bédié (PDCI) avec 1,66%  et Affi N’Guessan (FPI) avec 0,99% des voix.

Lire aussi : Message de Soro ce 4 novembre 2020 : « Ouattara n’est plus le président de la République de Côte d’Ivoire »

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire