Changement de parti après élection: la société civile propose la déchéance des élus

La plateforme des organisations de la société civile ivoirienne veut créer un climat de paix, et un cadre juridique transparent pour les élections. Ce mardi 25 février, elle a tenu une réunion au cours de laquelle, elle a fait connaître sa position sur les conditions pour une transparence électorale.

Parties prenantes au Dialogue politique ivoirien, la plateforme des organisations de la société civile s’est réunie mardi 25 février au siège du Wanep à Abidjan. Au cours de cette rencontre à laquelle ont pris part GOFEHF, PEACE, POECI, APDH, elle a livré ses propositions pour une transparence électorale.

À lire aussi :
Côte d’Ivoire/ Accident de la circulation : Kerozen Dj propose son aide au ministre du transport

L’une de ces propositions concerne les élus qui changent de parti, après avoir été élus sous une autre bannière. Sur la question, la plateforme demande “la déchéance”.

“La déchéance de la qualité d’élu pour tout candidat élu sous la bannière d’un parti polotique ou élu à titre indépendant, et qui change de parti poliotique au cours de son mandat”,lit-on dans les résolutions présentées au cours de la conférence de presse.

À lire aussi :
Côte d’Ivoire : ces dix solutions que la société civile propose à Ouattara pour être le 2è Houphouët du pays

Les cas de changement de parti des élus au cours de leurs mandats sont légions. De nombreux cas ont été constatés au lendemain des élections locales (municipales, législatives et régionales).

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire