Cameroun – Présidentielle 2018: Paul Biya broie de la poussière à Maroua


Video player

Malgré des jours pour colmater les trous des itinéraires du cortège présidentiel, le contact entre Paul Biya et ses partisans n’a duré qu’une poignée de seconde du fait de la poussière.

 

Il y avait foule au stade lamido Yaya Dairou à Maroua samedi dernier lors du meeting de campagne du candidat du Rdpc. Les militants et sympathisants de tout bord ont été mobilisés pour réserver un accueil triomphal à leur candidat. Ils étaient plus de 30 mille, annoncent les médias publics.

 

Sauf que les préparatifs de cet accueil, malgré la réhabilitation du lieu du meeting et les routes par les autorités mais aussi le parti, n’ont pas permis au candidat de souffler encore moins de partager cet amour électoral avec les militants. 

 

 

C’est que, le couple présidentiel aurait surement remarqué la poussière soulevée par la foule sur les routes en terre que son cortège a emprunté de la résidence présidentielle jusqu’au stade. 

 

Apres un discours d’une douzaine de minutes, le couple présidentiel s’est dirigé vers la foule comme d’habitude pour serrer les mains de quelques-uns parmi les militants. Mais la poussière a vite interrompu la communion aussi écourtée par les éléments de la garde présidentielle.

 

Une fois dans sa limousine, Paul Biya aurait baisse la vitre pour un au revoir habituel en cette période de campagne. Mais l’insupportable poussière du sahel oblige, le candidat a vite refermer ses vitres.

 

«Nous sommes victimes de notre mauvaise préparation pour accueillir notre candidat. Il fallait juste arroser en continue l’esplanade pour nous permettre de toucher la main du président national. Car, au-delà des discours, cet élan est aussi important. Mais l’essentiel est fait et notre ville est en chantier grâce à lui malgré les manquements observes», indique un militant venu de la sous-section de Maroua 2.

 

Aussi, faut-il le rappeler, pour de nombreux observateurs à Maroua, le message des populations en termes d’attentes au président intègre le discours prononcé par ce dernier.

 

Et Bakary Robert, délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Maroua, indique dans son discours de circonstance que le président connait les besoins de la région. Mais le couple présidentiel aura goûté à la poussière de Maroua lors de ce bref séjour de campagne.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire