Birmanie : l’ancienne présidente Suu Kyi condamnée à 4 ans de prison


Video player

L’ancienne dirigeante Suu Kyi a été condamnée à quatre ans de prison par un tribunal lundi matin, mais le chef de la junte Min Aung Hlaing l’a ensuite réduite à deux ans.

On ne sait pas quand ou si Mme Suu Kyi sera placée en prison. Elle est détenue dans un lieu tenu secret.

Le coaccusé Win Myint, l’ancien président et allié du parti de la Ligue nationale pour la démocratie (NLD) de Mme Suu Kyi, a également été emprisonné lundi pour quatre ans pour les mêmes chefs d’accusation.

La cheffe des droits de l’homme de l’ONU, Michelle Bachelet, a condamné le « simulacre de procès » et a déclaré qu’il ne ferait qu' »approfondir le rejet du coup d’État ».

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a, quant à elle, appelé le Myanmar (Birmanie) à libérer tous les prisonniers politiques et à permettre un retour à la démocratie.

« La détention arbitraire d’élus politiques ne fait que risquer d’aggraver les troubles », a-t-elle déclaré.

Et le groupe de défense des droits Amnesty a qualifié les accusations de « fausses », affirmant qu’il s’agissait du « dernier exemple de la détermination de l’armée à éliminer toute opposition et à étouffer les libertés au Myanmar ».

Mme Suu Kyi doit comparaître devant le tribunal le 14 décembre, lorsqu’elle sera accusée de possession de talkies-walkies illégaux.

Suu Kyi (76 ans) est visée par une série d’accusations, dont plusieurs chefs d’accusation de corruption et de violation de la loi sur les secrets officiels.

Dans un cas, Mme Suu Kyi a été reconnue coupable d’avoir violé les restrictions de Covid pour avoir fait campagne lors des élections de l’année dernière – elle avait fait signe aux partisans tout en portant un masque et un écran facial.

Dans l’autre, elle a été reconnue coupable d’incitation à l’agitation pour une déclaration appelant à l’opposition publique au coup d’État, publiée par son parti alors qu’elle avait déjà été arrêtée.

Les avocats de Mme Suu Kyi, qui étaient la seule source d’informations sur la procédure judiciaire, ont également reçu des ordonnance leur interdisant de divulguer des informations.

Un porte-parole du gouvernement d’unité nationale nouvellement formé, un groupe composé de personnalités pro-démocratie et d’opposants au coup d’État, avait précédemment déclaré à la BBC que Mme Suu Kyi était en difficulté.

« Elle ne va pas bien… les généraux militaires se préparent à 104 ans de prison pour elle. Ils veulent qu’elle meurt en prison », a déclaré le Dr Sasa.

L’armée s’était emparée du pouvoir en alléguant une fraude électorale lors des élections générales tenues l’année dernière.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Birmanie : l'ancienne présidente Suu Kyi condamnée à 4 ans de prison Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire