Analyse : Pourquoi quitter WhatsApp pour d’autres applications est inutile ?


Video player

 

Avec plus de 1 Milliard d’utilisateurs à travers le monde, l’application de messagerie WhatsApp a fait du chemin depuis 2009, année de son lancement. Devenue officiellement la propriété de Facebook en 2014, elle a pourtant échappé au modèle de gestion de sa maison mère jusqu’à lors. C’est donc contre toute attente que le géant de la messagerie instantanée a annoncé la modification de sa politique de confidentialité en ce début d’année.

WhatsApp imposera désormais aux utilisateurs un partage de leurs données personnelles avec Facebook, cequi était facultatif jusqu’ici. Une clause qui permettrait ensuite à Facebook de vendre probablement les données recueillies pour le besoin des entreprises et autres. Cette annonce a naturellement déclenché une grosse polémique autour de la sécurité des données d’utilisateurs. Un domaine dans lequel Facebook n’est pas réputé pour être un bon élève.

 

La polémique…

Et bien évidemment, cette polémique autour de WhatsApp profite à ses concurrents qui prennent de l’envol. Telegram et Signal sont les applications de messagerie qui profitent au maximum de cette crise. Telegram a par exemple vu son nombre d’utilisateurs dépasser les 500 Millions avec 25 Millions de nouveaux inscrits en moins de 72 heures. Et Signal a lui aussi connu un boom aidé par un tweet de Elon Musk, patron de Tesla et fervent détracteur de Mark Zuckerberg et de tout son empire.

Ces applications de substitution vantent une meilleure sécurisation des données et un excellent cryptage des conversations. Mais tout cet engouement autour de ces plateformes est-elle pour autant justifiée. Impossible d’infirmer que les avantages qu’on leur prête sont vérifiées mais c’est sur un autre terrain que le bât blesse. Selon notre analyse, quitter WhatsApp pour ses concurrents ne garantit pas pour autant votre sécurité et on vous dit pourquoi.

La présence sur plusieurs autres plateformes et réseaux sociaux

Les 2/3 des utilisateurs de WhatsApp sont tous inscrits sur les réseaux sociaux ou sur des plateformes de mail. Twitter, Instagram, Facebook, Google et autres sont les plus gros réservoirs de données personnelles au monde. Même avant de parler de données confidentielles, le fil d’actualité d’un utilisateur quelconque est une base de profilage fiable pour tout autre utilisateur lambda. D’ailleurs, les agences de renseignement n’hésitent pas à s’en servir à leur gré.

Outre le caractère public des données, les entreprises elles mêmes enregistrent des tonnes de données confidentielles sur tous les utilisateurs. La vente de ces données pour des sondages, des enquêtes ou des prospections constituent d’ailleurs l’une de leurs plus grandes sources de revenus. Si la présence en elle même sur les réseaux sociaux ou sur internet en général est une sorte d’exposition, le comportement et le mode d’utilisation aussi joue beaucoup.
Alors, au lieu de migrer vers une autre application de messagerie qui pourrait dans l’avenir être piquée par la même folie des grandeurs que WhatsApp, les utilisateurs eux mêmes devraient se remettre en question.

Publier moins sur la vie privée

Bon nombre d’utilisateurs ignorent le caractère indélébile des actions faites sur le net. Tout est tracé minutieusement pour étudier l’utilisateur et même les rectifications n’effacent pas grand chose. Pour le cas des réseaux sociaux par exemple, une publication supprimée ne disparaît jamais totalement. Elle reste dans les profondeurs du net, prête à vous causer du tort à n’importe quel moment par le biais d’un individu mal intentionné. Outre l’Internet lui même, les espaces de stockage de nos gadgets(téléphones, tablettes, ordinateurs) sont à eux aussi des menaces pour nos vies privées. Une erreur de manipulation peut faire rendre public un n*de ou une s3xtape. Bon nombre de scandales de ce genre ont eu comme point de départ.

Que retenir?

En résumé, les GAFA(Google, Apple, Facebook et Amazon) considérés comme les maîtres d’Internet, ne sont pas totalement les diables que les médias décrivent. Les utilisateurs sont pour eux mêmes des menaces et ont tendance à oublier ce côté du problème. Mais l’Internet étant un mal nécessaire en 2021, il est difficile si ce n’est impossible de s’en passer. Donc on ne pourrait conseiller qu’une utilisation modérée.

 

 

Échange de messages fiable. Simple. Sûr.

Avec WhatsApp, profitez d’une communication rapide, simple et sûre qui est gratuite*, et qui est disponible sur téléphones partout dans le monde.

Capture décran 2021 01 15 à 20.59.27 - Analyse : Pourquoi quitter WhatsApp pour d'autres applications est inutile ?

Application WhatsApp Business

WhatsApp Business est une application à télécharger gratuitement, conçue pour les besoins des propriétaires de petites entreprises. Créez un catalogue pour présenter vos produits et services. Interagissez en toute simplicité avec vos clients à l’aide d’outils d’automatisation, de tri et de réponses rapides aux messages.

WhatsApp peut également aider les moyennes et grandes entreprises à offrir de l’assistance clientèle et livrer d’importantes notifications à leurs clients. Apprenez-en plus sur l’API Business WhatsApp.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire