Abdelaziz Bouteflika, l’ancien président algérien est mort

L’ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika est décédé à 84 ans, a annoncé vendredi la présidence, plus de deux ans après avoir démissionné sous la pression des manifestations de masse et de l’armée.

Bouteflika, un vétéran de la guerre d’indépendance de l’Algérie, avait dirigé le pays d’Afrique du Nord pendant deux décennies avant sa démission en avril 2019 après des manifestations de rue rejetant son projet de briguer un cinquième mandat.

À lire aussi :
"Arafat m'a visité le jour de sa mort"; les troublantes révélations de son sosie

Il avait rarement été vu en public avant son départ depuis un accident vasculaire cérébral en 2013.

Après la démission de Bouteflika, dans le but de mettre fin aux manifestations exigeant des réformes politiques et économiques, les autorités ont lancé des enquêtes sans précédent sur la corruption, conduisant à l’emprisonnement de plusieurs hauts fonctionnaires, dont le puissant frère et conseiller de Bouteflika, Saïd. Said a été emprisonné pendant 15 ans pour des accusations, notamment de complot contre l’État.

À lire aussi :
Gambie : un ex militaire condamné à mort pour le meurtre d'un ministre

Après l’indépendance de l’Algérie de la France en 1962, l’ancien président Bouteflika est devenu le premier ministre algérien des Affaires étrangères et une figure influente du Mouvement des non-alignés qui a donné une voix mondiale à l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine.

À lire aussi :
Tenor soupçonné de cacher la vérité sur la mort de Ericka

En tant que président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Bouteflika a invité l’ancien dirigeant palestinien Yasser Arafat à s’adresser à l’instance en 1974, une étape historique vers la reconnaissance internationale de la cause palestinienne.

Paix à son âme !

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire