Le parti de Bouteflika a toujours la cote en Algérie !


Video player

Alors qu’il était pressenti mourant après le départ de son leader, l’ex-chef de l’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, chassé du pouvoir par un soulèvement populaire, le Front de libération national, vient de remporter les élections législatives, en Algérie.

L’ancien parti au pouvoir, le Front de libération nationale (FLN) est arrivé en tête des élections législatives en Algérie, en s’adjugeant 105 sièges au Parlement. Ce scrutin législatif, organisé samedi, a enregistré une très forte abstention du fait notamment de la crise politique qui secoue ce pays d’Afrique du Nord.

Lors de l’annoncé des résultats, ce mardi 15 juin 2021, l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a précisé que le FLN a remporté 25,79% des sièges au Parlement, tandis que les indépendants arrivent à la 2ème place avec 19,16% et s’adjugent 78 sièges au Parlement. La troisième place revenant au Mouvement de la société pour la paix, avec 15,72% des votes (64 sièges).

Même s’il arrive en tête et contrôle un quart des élus de la nouvelle Assemblée populaire nationale, le FLN dont fait partie l’actuel Président Abdelmadjid Tebboune perd plus de 50 sièges. La surprise étant que même après son départ de la tête de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika garde toujours la cote. Le Rassemblement national démocratique (RND), allié traditionnel du FLN, se retrouve quant à lui avec 14% des votes et remporte 57 sièges au Parlement.

Assurant que « les fondations de ce Parlement ont été construites en toute liberté et transparence par le peuple », Mohamed Charfi a annoncé un taux de participation bas de 23%. Il y a eu 5,6 millions de votants, dont plus d’un million de bulletins nuls, sur plus de 24 millions d’électeurs inscrits. Lors de la conférence de presse à Alger, l’ANIE a précisé que le Parlement compte 407 sièges.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire