7 choses à savoir pour prendre soin d’un bébé prématuré


Video player

Si votre bébé est né prématurément, vous êtes peut-être aussi impatiente de quitter l’unité de soins intensifs néonatals de l’hôpital que ravie de ramener le bébé à la maison après un long séjour à l’hôpital (NICU). Les déplacements et l’accès aux soins de santé urgents peuvent être entravés en raison de l’épidémie. Toutefois, il n’y a pas lieu de s’inquiéter car les soins aux nouveau-nés prématurés sont similaires à ceux des enfants nés à terme. Les médecins ne libèrent un enfant prématuré que s’ils sont convaincus qu’il est en assez bonne santé pour partir. Le Dr Sreenath Manikanti, consultant senior en néonatologie à l’hôpital Kauvery de Bengaluru, explique en détail comment prendre soin d’un enfant prématuré…

Voici les principales caractéristiques que les médecins recherchent avant de libérer un nouveau-né :

  • Le nourrisson peut-il réguler sa température dans un lit ouvert sans l’utilisation d’une chaufferette radiante ou d’un incubateur ?
  • Le nourrisson peut-il recevoir tous ses aliments par l’allaitement ou la palladia sans avoir recours à une sonde d’alimentation supplémentaire ?
  • Le nourrisson peut-il prendre du poids de façon régulière ?

La plupart des nouveau-nés prématurés remplissent ces conditions 3 à 5 semaines avant la date prévue. Voici quelques éléments à garder à l’esprit lorsque vous vous occupez d’un prématuré.

La bonne température d’un bébé prématuré

Vous devez vous assurer que votre enfant est à une température à la fois confortable et sûre. Pour ce faire, la stratégie la plus efficace consiste à ajouter des couches de vêtements ou à les enlever si nécessaire.

Essayez de ne pas surcharger le lit de couvertures, car cela pourrait élever la température à un niveau que le nourrisson ne pourrait pas gérer. Achetez un thermomètre numérique et maintenez la température axillaire du bébé entre 36,5 et 37,4 degrés Celsius ( 97,7-99,4 F). La température ambiante recommandée pour le sommeil est de 20 à 24 degrés Celsius.

Aider votre bébé à dormir

Vous pouvez aider votre bébé à mieux dormir en lui offrant une atmosphère confortable, comme une température basse et un éclairage tamisé dans une pièce calme. Les bébés prématurés sont également plus susceptibles de se réveiller affamés la nuit que les nouveau-nés à terme, car plus le bébé est petit, plus il a besoin d’être allaité fréquemment.

 

Donner le bain à votre bébé en toute sécurité

  • L’eau doit être tiède plutôt que chaude. Visez une température d’eau de bain de 100 degrés Fahrenheit ( 38 C).
  • Utilisez uniquement de l’eau plate pour lui laver les cheveux.
  • N’utilisez pas de nettoyants liquides dans le bain. Au cours du premier mois, l’eau plate est idéale pour la peau de votre bébé.
  • Baignez le nourrisson avec une éponge jusqu’à ce qu’il pèse 2,5 kg.
  • N’utilisez pas de lotions ou d’huiles sur votre nouveau-né avant qu’il ait au moins un mois.

Prévention du syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN)

Il s’agit d’un phénomène, souvent appelé mort subite du nourrisson, dans lequel des nouveau-nés apparemment en bonne santé meurent pendant leur sommeil, généralement au cours des six premiers mois de leur vie. Les nouveau-nés prématurés sont légèrement plus vulnérables que les bébés nés à terme. On ne connaît pas encore les causes du SMSN, mais on sait que les stratégies préventives suivantes, telles que

  • Ne laissez jamais votre bébé dormir sur le ventre : Cela peut être nocif pour son organisme car cela peut créer des problèmes respiratoires. Il n’y a pas de problème s’il se retourne tout seul, car son cerveau est suffisamment développé pour l’avertir de problèmes respiratoires potentiels. Le fait de dormir sur le dos permet au bébé d’avoir plus d’air frais et réduit les risques de surchauffe (la surchauffe est une cause majeure de SMSN).
  • Le couchage sur le côté est également dangereux : des études indiquent que le fait de coucher un bébé sur le côté plutôt que sur le dos double le risque de SMSN.
  • Seul un drap-housse doit être ajouté au lit : Avant d’ajouter des coussins ou des couvertures dans la chambre de votre bébé, attendez qu’il ait un an. Les couvertures, les oreillers et les animaux en peluche risquent d’étouffer la respiration de votre bébé.
  • Soyez prudent lorsque vous dormez ensemble : Votre bébé peut être étouffé par un oreiller ou une couverture lâche lorsqu’il dort dans son lit. Si vous ou votre conjoint(e) vous roulez sur lui, son alimentation en air peut être coupée. Il faut éviter le cododo jusqu’à ce que le nourrisson soit un peu plus âgé, car les risques associés au cododo sont trop nombreux.
  • Allaitez-le aussi longtemps que vous le pouvez : Les nourrissons allaités sont plus facilement réveillés de leur sommeil que les bébés nourris au lait maternisé, ce qui pourrait expliquer pourquoi les bébés allaités sont moins susceptibles de mourir du SMSN. Si vous allaitez, ne fumez pas et ne consommez pas d’alcool, car cela augmente le risque de SMSN.

 

Limiter les visites et certains visiteurs

  • Les prématurés étant plus sensibles aux infections, les sorties à l’extérieur de la maison doivent être limitées à la clinique/hôpital du médecin pendant quelques semaines. Veillez à ce que votre enfant reçoive tous ses vaccins dans les délais prévus. Pour minimiser les déplacements inutiles à l’hôpital/clinique, utilisez la téléconsultation de votre médecin chaque fois que cela est possible.
  • Évitez de vous rendre dans les lieux publics avec votre premier enfant. Limitez le nombre de visiteurs à votre domicile, en particulier ceux qui sont malades. Avant de manipuler le nouveau-né, tous les visiteurs doivent porter un masque et se laver les mains.

Pratiquer les soins kangourou et poursuivre l’allaitement maternel

Habillez simplement le bébé d’une couche dans une pièce chaude à la maison, asseyez-vous sur votre poitrine et déplacez la tête du bébé d’un côté pour profiter du contact peau à peau. Les soins kangourou doivent être pratiqués autant que possible et aussi régulièrement que possible. Selon les recherches, les soins kangourou renforcent le lien parent-enfant, stimulent l’allaitement, stabilisent le rythme cardiaque et respiratoire du nourrisson, améliorent l’oxygénation, contrôlent la température corporelle et favorisent le développement des nouveau-nés prématurés.

Se préparer à une urgence

Les diplômés de l’USIN ont un taux de ré-hospitalisation plus élevé que la population générale des nouveau-nés. C’est le moment de se préparer à une urgence, plutôt que d’attendre qu’elle se produise. Trouvez les urgences de l’hôpital le plus proche et le trajet le plus court depuis votre domicile. Si vous pensez que l’état de votre bébé est critique, soyez prêt à contacter une ambulance. Conservez le numéro de l’USIN pour vous y référer ultérieurement. Avant de quitter l’hôpital, les soignants devraient suivre une formation sur les soins de base en réanimation (BLS).

Prendre soin de soi

Pendant les premiers mois à la maison, les parents consacrent beaucoup de temps à s’occuper de leur enfant prématuré. Cela peut parfois être très épuisant. Par conséquent, il est essentiel de prendre soin de soi et de ne pas sous-estimer le stress lié à un accouchement prématuré.

Prenez des mesures pour rester en forme physiquement et mentalement. Demandez l’aide des membres de votre famille et reposez-vous suffisamment.

Si vous vous sentez accablée ou triste, n’hésitez pas à demander l’aide d’un spécialiste afin de pouvoir apprécier pleinement votre nouveau-né.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - 7 choses à savoir pour prendre soin d'un bébé prématuré Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire