Zambie: le chef de l’Etat s’effondre lors d’un événement public

Le dirigeant zambien Edgar Lungu a subi dimanche une crise de vertige qui a provoqué l’arrêt soudain de la couverture télévisée d’une cérémonie officielle dans ce pays d’Afrique australe, a déclaré le secrétaire du cabinet.

Lungu, qui fait campagne pour sa réélection en août, avait assisté à un événement du jour de commémoration des forces de défense , qui s’est rapidement terminé.

Le gouvernement a vite réagi dans une déclaration : « Le président de la République de Zambie, le Dr Edgar Chagwa Lungu, a ressenti cet après-midi des vertiges soudains alors qu’il officiait lors de la 45e cérémonie de commémoration et d’investiture de la Journée des forces de défense.

À lire aussi :
Zambie : une banquière suspendue pour avoir couché avec plus de 200 hommes

«Son Excellence s’est immédiatement rétablie et s’est dirigée vers la voiture officielle et est retournée à sa résidence à State House.

« Le président tient à assurer au grand public, à tous les citoyens concernés et à la communauté internationale qu’il va bien et qu’il a continué à s’acquitter de ses fonctions de chef d’État, de gouvernement et de commandant en chef des forces de défense.

À lire aussi :
Zambie: son petit ami chinois refuse de l’épouser après l’avoir engrossée, elle crie à l’aide (vidéo)
Zambie: le chef de l'Etat s'effondre lors d'un événement public

La déclaration ajoute que l’homme de 64 ans allait bien et continuerait à s’acquitter de ses fonctions.

Lungu souffre d’un trouble gastrique rare appelé achalasie et est tombé malade en public en 2015 et hospitalisé.

Il est arrivé au pouvoir en 2014, remplaçant initialement Michael Sata décédé subitement avant la fin de son mandat. Il a ensuite remporté les sondages en 2016.

La figure de proue de l’opposition zambienne Hakainde Hichilemaon devrait à nouveau être son principal rival pour la présidence.

À lire aussi :
Zambie : le chef de l’opposition appelle à l’interdiction des Témoins de Jéhovah

Ce pays enclavé d’Afrique australe a connu une relative stabilité depuis ses premières élections multipartites en 1991.

Aux prises avec une dette croissante et les effets de la pandémie de coronavirus, Lungu s’est efforcé de renforcer le soutien du public avant les élections du 12 août, qui concernent le Parlement ainsi que le président .

--
jobwide
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire