Yacouba Isaac Zida : « J’ai été victime d’un complot politique »

 

L’ancien chef d’Etat de la transition burkinabè, Yacouba Isaac Zida dans une interview exclusive accordée au site d’information Actuburkina a passé au peigne fin à l’actualité politique de son pays. Depuis l’exil, le candidat à l’élection présidentielle du 22 novembre prochain  s’est exprimé sur son retour au pays et son passé très difficile.

Yacouba Isaac Zida dit des complots politiques et d’autres choses très graves. Mettant accent sur son retour, il demande à aux siens d’être confiant.

« Évidemment, mon retour est plus que jamais à l’ordre du jour. Je n’ai d’ailleurs jamais renoncé à revenir au pays mais j’ai cru bon de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que ce retour se fasse dans les meilleures conditions. J’ai été victime d’une machination, d’un complot politique qui dépasse même le cadre du MPP. Aujourd’hui que tout le monde a compris de quoi il s’agissait, je pense qu’il faut remettre les pendules à l’heure. Je ne demande pas des faveurs particulières même si j’en ai droit au regard de mon statut d’ancien chef de l’Etat, mais je ne permettrai à personne de tenter de m’humilier pour plaire à ses maîtres », a-t-il indiqué.

À lire aussi :
Burkina Faso : elle fait de son meilleur ami son "homme de compagnie"

Lire aussi : Cameroun : Samuel Eto’o victime d’un accident de voiture

Au sujet de la validation de sa candidature, il dit n’est pas surpris.

« La validation de ma candidature ne m’a pas surpris. Je savais quels étaient les obstacles qui allaient se poser, et bien entendu, toutes les dispositions étaient prises pour les surmonter. D’un point de vue juridique, mon dossier était bon comme celui de tout Burkinabè désireux de candidater, mais là où le problème se posait c’est qu’au plan politique, Zida est un adversaire contre qui un combat a été déclenché depuis cinq années. La validation de ma candidature constituant ainsi un pied de nez pour ce pouvoir, il était tout à fait logique qu’ils le combattent. Mais c’est encore une fois mal me connaître. Ma candidature est bien validée et nous voilà ensemble sur la ligne de départ. Seul le peuple est souverain et c’est lui seul qui doit nous départager », a-t-il précisé.

À lire aussi :
Burkina Faso : Un rassemblement des pro-Blaise Compaoré interdit

Né le 16 novembre 1965 à Yako, dans la province du Passoré, Isaac Zida est un officier et homme d’État burkinabé. Il est désigné chef de l’État de transition du Burkina Faso par l’armée le 1ᵉʳ novembre 2014 avant d’être nommé, le 21 du même mois, Premier ministre par le président de la transition, Michel Kafando. Aujourd’hui, il ambitionne accéder au pouvoir.

À lire aussi :
Diakonia recrute 01 Chargé(e) de Suivi des Subventions et de la Conformité,Ouagadougou, Burkina Faso

Lire aussi : Le Ministre Hamed Bakayoko victime d’usurpation d’identité

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire