Actualité, Info, High Tech, People, Emploi, News etc..
Une amende de 203 milliards infligée à la maison mère de Moov Togo
12/02/2020 à 10h51 par Espérance ATEKESSIM

Fondée en 1998 au Maroc, l'agence Maroc Telecom, acronymisée IAM, est une société de télécommunications privatisée partiellement par le royaume du Maroc à partir de 2001. Elle devient donc une filiale du groupe français Vivendi. L'agence Maroc Telecom connue sous le nom de Moov ou Etisalat Togo est basée dans 9 pays d’Afrique subsaharienne parmi lesquels figure le Togo. Elle écope en ce jour une amende de 203 milliards après que l'opérateur « Wana », un concurrent de Maroc Telecom sur le marché local ait porté plainte contre elle depuis 2016.

D'après quelques informations reçues, c'est une décision qui a été prise à l’encontre de la maison mère d’Atlantique Telecom Togo (Moov) par le Comité de gestion de l'Agence nationale de réglementation des télécoms du Maroc pour « comportements constitutifs d'abus de position dominante ». En effet , l'agence nationale de réglementation des télécoms du Maroc reproche à l'entreprise le fait d'avoir enfreint les règles auxquelles devraient être soumises les Télécoms. Selon l’instance de régulation, l’entreprise n'a pas mis en œuvre le dégroupage comme l'y oblige la loi. Ce qui empêche donc les autres opérateurs d'avoir accès au réseau de téléphonie et Internet fixe.

Lire aussi : Ce jeune homme a choisi de s'engager pour l'éducation togolaise

L'entreprise Maroc Télécom n'a pas voulu aller plus loin. Elle prend juste acte de la loi puis rend officiel la sanction qui lui est infligée le 3 février dernier. Il faut dire que les 203 milliards dévastent au moins les 10% du chiffre d'affaires de toute l’année 2018 de Maroc Telecom (Itissalat Al-Maghrib). C'est très lourd mais l'agence Moov même étant capable d'éviter cela en prenant quelques mesures, elle a préféré déclarer « qu’elle se réserve la possibilité d’exercer les voies de recours prévues par la loi », tout en prenant acte de la décision.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 770 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Fondée en 1998 au Maroc, l'agence Maroc Telecom, acronymisée IAM, est une société de télécommunications privatisée partiellement par le royaume du Maroc à partir de 2001. Elle devient donc une filiale du groupe français Vivendi. L'agence Maroc Telecom connue sous le nom de Moov ou Etisalat Togo est basée dans 9 pays d’Afrique subsaharienne parmi lesquels figure le Togo. Elle écope en ce jour une amende de 203 milliards après que l'opérateur « Wana », un concurrent de Maroc Telecom sur le marché local ait porté plainte contre elle depuis 2016.

D'après quelques informations reçues, c'est une décision qui a été prise à l’encontre de la maison mère d’Atlantique Telecom Togo (Moov) par le Comité de gestion de l'Agence nationale de réglementation des télécoms du Maroc pour « comportements constitutifs d'abus de position dominante ». En effet , l'agence nationale de réglementation des télécoms du Maroc reproche à l'entreprise le fait d'avoir enfreint les règles auxquelles devraient être soumises les Télécoms. Selon l’instance de régulation, l’entreprise n'a pas mis en œuvre le dégroupage comme l'y oblige la loi. Ce qui empêche donc les autres opérateurs d'avoir accès au réseau de téléphonie et Internet fixe.

Lire aussi : Ce jeune homme a choisi de s'engager pour l'éducation togolaise

L'entreprise Maroc Télécom n'a pas voulu aller plus loin. Elle prend juste acte de la loi puis rend officiel la sanction qui lui est infligée le 3 février dernier. Il faut dire que les 203 milliards dévastent au moins les 10% du chiffre d'affaires de toute l’année 2018 de Maroc Telecom (Itissalat Al-Maghrib). C'est très lourd mais l'agence Moov même étant capable d'éviter cela en prenant quelques mesures, elle a préféré déclarer « qu’elle se réserve la possibilité d’exercer les voies de recours prévues par la loi », tout en prenant acte de la décision.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 770 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :