Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
TOGO: Un réseau de fraude électorale découvert
02/03/2020 à 15h38 par Steven Ablam Kpoglo

TOGO: Un réseau de fraude électorale découvert

L'IMPRIMERIE TUNDE DU BENIN SERAIT UN ACTEUR MAJEUR DE LA FRAUDE ÉLECTORALE AU TOGO DEPUIS 20 ANS
Le 22 février 2020, les togolais étaient appelés aux urnes pour désigner le président de la République pour les cinq prochaines années. Comme il fallait s’y attendre, le régime en place qui ne se maintient que par la force brute, a mis en œuvre tous les moyens frauduleux pour changer le vote des citoyens. Les Togolais ont assisté en live et en mondovision à une fraude massive consistant aux bourrages des urnes par des bulletins prévotés, le traficotage des procès-verbaux, l’expulsion des délégués de l’opposition des bureaux de vote etc. Dans toute cette entreprise de fraude, deux cas retiennent notre attention. Le bourrage des urnes et la falsification des procès-verbaux. Qui produit les bulletins et les fiches qui servent à établir les procès-verbaux ?
Bien évidemment, c’est l’imprimerie « TUNDE », du nom de son propriétaire Ollofindji Babatunde Rasaki située au Bénin et précisément à Cotonou.
TOGO: Un réseau de fraude électorale découvert
I m p r i m e r i e « TUNDE » impliquée dans le système de fraude au Togo depuis 20 ans Depuis 1990, le Benin est considéré en Afrique de l’Ouest comme un modèle de démocratie, même si ces derniers temps sous la présidence de Patrice Talon, le pays a connu une situation difficile. Pendant que le Benin fait son petit chemin démocratique, son voisin de l’ouest le Togo est sous le coup d’une autocratie incarnée par une seule famille depuis plus de 50 ans. Parmi les gens qui prêtent mains fortes à l’enracinement du système autoritaire togolais, se trouvent des Béninois. Des gens qui savourent les fruits de la démocratie dans leur pays et franchissent par la même occasion les frontières pour prêter main forte à la dictature au Togo. Ils sont nombreux, hommes et femmes d’origine béninoise, à jouer aux mercenaires au Togo pour maintenir le clan Gnassingbé au pouvoir. Ils sont en bonne place dans toutes les institutions de la République depuis la Présidence en passant par la CENI et d’autres structures. Le cas qui nous intéresse dans cet article est celui du patron de l’imprimerie « TUNDE ». Introduit au Togo, selon plusieurs sources, par l’ancien Président de la BOAD Boni Yayi , le sieur Ollofindji Babatundé Rasaki, PDG de l’imprimerie « TUNDE » est devenu un acteur majeur de la fraude électorale au Togo depuis une vingtaine d’années. A chaque fois qu’il y a une élection au Togo, c’est son imprimerie qui obtient le marché de la fourniture des bulletins de vote et des fiches servant à établir les procès-verbaux. Un marché juteux dont il a l’exclusivité depuis plus de 20 ans. En produisant le matériel électoral, l’imprimerie « TUNDE » met des excédents de bulletins de vote et de fiches de procès-verbaux à la disposition du régime de Lomé. Ces excédents de bulletins de vote sont ensuite utilisés le jour du scrutin pour bourrer massivement les urnes sur l’ensemble du territoire. Il en est ainsi des excédents de fiches des procès-verbaux qui servent à établir des PV falsifiés.
Cette entreprise béninoise est au cœur de ce dispositif de fraude à grande échelle depuis des années moyennant beaucoup d’argent perçu auprès du régime. Cette année pour la présidentielle, elle a mis à la disposition du régime, en dehors du matériel de la CENI, des milliers de bulletins de vote parallèles qui ont servi à bourrer massivement les urnes sur l’ensemble du territoire. Elle a également fourni les fiches des procès-verbaux qui ont servi à falsifier les résultats. Cela fait donc 20 ans que ce monsieur avec sa société travaille à empêcher l’instauration d’une véritable démocratie au Togo et l’alternance au sommet de l’Etat pendant que dans son pays, il jouit tranquillement des bienfaits d’un pays démocratique. L’ampleur de la fraude de cette année nous amène à lever un coin du voile sur les activités peu recommandables de ce monsieur au Togo afin que les citoyens togolais puissent le savoir. Ils sont nombreux, ces Béninois qui font le mercenariat pour la dictature à la tête du Togo.
Ils opèrent sans état d’âme, l’essentiel pour eux, c’est l’argent, beaucoup d’argent. Le fameux Clément AGANAHI, informaticien béninois recruté par le régime togolais pour bidouiller les listes électorales, continue de mettre ses compétences au service du mal au Togo, même si ses millions font parfois l’objet de litige entre lui et un ministre de la place. Les Togolais doivent s’organiser pour dénoncer les activités de ces mercenaires béninois sur notre territoire. L’imprimerie « TUNDE » doit faire l’objet d’un traitement particulier, s’il le faut une plainte devant des tribunaux pour son implication dans la chaine de fraude électorale au Togo.

LIRE AUSSI...

 

UN CELEBRE BROUTEUR CONDAMNE A 4 ANS DE PRISON

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

TOGO: Un réseau de fraude électorale découvert

L'IMPRIMERIE TUNDE DU BENIN SERAIT UN ACTEUR MAJEUR DE LA FRAUDE ÉLECTORALE AU TOGO DEPUIS 20 ANS
Le 22 février 2020, les togolais étaient appelés aux urnes pour désigner le président de la République pour les cinq prochaines années. Comme il fallait s’y attendre, le régime en place qui ne se maintient que par la force brute, a mis en œuvre tous les moyens frauduleux pour changer le vote des citoyens. Les Togolais ont assisté en live et en mondovision à une fraude massive consistant aux bourrages des urnes par des bulletins prévotés, le traficotage des procès-verbaux, l’expulsion des délégués de l’opposition des bureaux de vote etc. Dans toute cette entreprise de fraude, deux cas retiennent notre attention. Le bourrage des urnes et la falsification des procès-verbaux. Qui produit les bulletins et les fiches qui servent à établir les procès-verbaux ?
Bien évidemment, c’est l’imprimerie « TUNDE », du nom de son propriétaire Ollofindji Babatunde Rasaki située au Bénin et précisément à Cotonou.
TOGO: Un réseau de fraude électorale découvert
I m p r i m e r i e « TUNDE » impliquée dans le système de fraude au Togo depuis 20 ans Depuis 1990, le Benin est considéré en Afrique de l’Ouest comme un modèle de démocratie, même si ces derniers temps sous la présidence de Patrice Talon, le pays a connu une situation difficile. Pendant que le Benin fait son petit chemin démocratique, son voisin de l’ouest le Togo est sous le coup d’une autocratie incarnée par une seule famille depuis plus de 50 ans. Parmi les gens qui prêtent mains fortes à l’enracinement du système autoritaire togolais, se trouvent des Béninois. Des gens qui savourent les fruits de la démocratie dans leur pays et franchissent par la même occasion les frontières pour prêter main forte à la dictature au Togo. Ils sont nombreux, hommes et femmes d’origine béninoise, à jouer aux mercenaires au Togo pour maintenir le clan Gnassingbé au pouvoir. Ils sont en bonne place dans toutes les institutions de la République depuis la Présidence en passant par la CENI et d’autres structures. Le cas qui nous intéresse dans cet article est celui du patron de l’imprimerie « TUNDE ». Introduit au Togo, selon plusieurs sources, par l’ancien Président de la BOAD Boni Yayi , le sieur Ollofindji Babatundé Rasaki, PDG de l’imprimerie « TUNDE » est devenu un acteur majeur de la fraude électorale au Togo depuis une vingtaine d’années. A chaque fois qu’il y a une élection au Togo, c’est son imprimerie qui obtient le marché de la fourniture des bulletins de vote et des fiches servant à établir les procès-verbaux. Un marché juteux dont il a l’exclusivité depuis plus de 20 ans. En produisant le matériel électoral, l’imprimerie « TUNDE » met des excédents de bulletins de vote et de fiches de procès-verbaux à la disposition du régime de Lomé. Ces excédents de bulletins de vote sont ensuite utilisés le jour du scrutin pour bourrer massivement les urnes sur l’ensemble du territoire. Il en est ainsi des excédents de fiches des procès-verbaux qui servent à établir des PV falsifiés.
Cette entreprise béninoise est au cœur de ce dispositif de fraude à grande échelle depuis des années moyennant beaucoup d’argent perçu auprès du régime. Cette année pour la présidentielle, elle a mis à la disposition du régime, en dehors du matériel de la CENI, des milliers de bulletins de vote parallèles qui ont servi à bourrer massivement les urnes sur l’ensemble du territoire. Elle a également fourni les fiches des procès-verbaux qui ont servi à falsifier les résultats. Cela fait donc 20 ans que ce monsieur avec sa société travaille à empêcher l’instauration d’une véritable démocratie au Togo et l’alternance au sommet de l’Etat pendant que dans son pays, il jouit tranquillement des bienfaits d’un pays démocratique. L’ampleur de la fraude de cette année nous amène à lever un coin du voile sur les activités peu recommandables de ce monsieur au Togo afin que les citoyens togolais puissent le savoir. Ils sont nombreux, ces Béninois qui font le mercenariat pour la dictature à la tête du Togo.
Ils opèrent sans état d’âme, l’essentiel pour eux, c’est l’argent, beaucoup d’argent. Le fameux Clément AGANAHI, informaticien béninois recruté par le régime togolais pour bidouiller les listes électorales, continue de mettre ses compétences au service du mal au Togo, même si ses millions font parfois l’objet de litige entre lui et un ministre de la place. Les Togolais doivent s’organiser pour dénoncer les activités de ces mercenaires béninois sur notre territoire. L’imprimerie « TUNDE » doit faire l’objet d’un traitement particulier, s’il le faut une plainte devant des tribunaux pour son implication dans la chaine de fraude électorale au Togo.

LIRE AUSSI...

 

UN CELEBRE BROUTEUR CONDAMNE A 4 ANS DE PRISON

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire