Tebboune pour la mise en œuvre d’un blocus contre le Maroc !


Video player

Les relations entre l’Algérie et le Maroc sont de plus en plus incommodes, notamment en raison du dossier sur le Sahara occidental, territoire revendiqué par le royaume chérifien et le Front du Polisario, depuis 1976. Après le gouvernement, le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a désormais dans le viseur des sociétés marocaines ayant des accords avec des groupes publics et privés en Algérie.

Selon la presse algérienne, le Président Abdelmadjid Tebboune aurait ordonné la « résiliation immédiate » des contrats avec les sociétés marocaines ayant des accords avec des groupes publics et privés en Algérie. Cette décision du Président Tebboune concerne particulièrement la Compagnie algérienne d’Assurance et de Réassurance et la Société Nationale d’Assurance. L’entreprise de téléphonie et internet, Djezzy, détenue à hauteur de 51% par l’Etat algérien, est également sommée de mettre fin à ces contrats avec des « sociétés proches de lobbys ennemis de l’Algérie ».

Le Président Abdelmadjid Tebboune a donné ses instructions au ministre des Finances d’arrêter les opérations de transferts de dividendes liés à ces contrats. Sur un ton « hitlérien », le chef de l’État algérien a mis en garde que tout non-respect de ses ordres sera traité « conformément à la législation en vigueur ».

L’Algérie est prête à tout pour faire plier son voisin de l’Est et l’objectif premier n’est autre que le Sahara Occidental, territoire revendiqué par le royaume chérifien et le Front du Polisario, depuis 1976.

Par ailleurs, le Président Abdelmadjid Tebboune a exigé des sociétés algériennes de faire preuve « de responsabilité et de circonspection dans leurs relations avec les partenaires étrangers, en veillant en toutes circonstances, à la préservation des intérêts supérieurs de l’Etat ».

Cependant, le Président Abdelmadjid Tebboune a estimé que ces contrats « engagés sans concertation, se traduisent par la mise à la disposition d’entités étrangères de données et d’informations sensibles qui peuvent porter atteinte aux intérêts vitaux de notre pays et à sa sécurité ».

À rappeler que la frontière entre Algérie et Maroc est fermée à tout passage depuis 1994. Le Maroc revendique le territoire contesté du Sahara Occidental, également limitrophe de l’Algérie. Selon cette revendication, la frontière entre l’Algérie et le Sahara (39 à 41 km) serait englobée dans la frontière algéro-marocaine qui s’étendrait alors de 1 778 à 1 941 kilomètres.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Tebboune pour la mise en œuvre d’un blocus contre le Maroc ! Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire