Questions Africaine 30: Les Ivoiriens sont-ils contre la paix ?


Video player

Mes amis, laissez-moi saluer la mémoire de Allah Thérèse, l’infalsifiable mère sans enfants sortis de ses entrailles, virtuose de la chanson Baoulé des temps d’Houphouet à ceux d’aujourd’hui. Laissez-moi saluer le génie du “Black Mamba”, Mister Kobe, arraché au monde du sport, alors qu’on espérait tant de son expérience. On peut donc mourir riche, beau, célèbre à seulement 41 ans ! Nous sommes ridicules face à la fatalité qui nous rappelle notre humanité chétive et subissante.

L’actualité, cette fois-ci pillule du côté d’Abidjan, déclenchée par le projet catholique “d’aller à la Paix” le 15 février à travers une courte marche. Est-ce la marche qui fâche ? Dans son principe, elle est banale en fait. On marche pour accompagner les éléphants victorieux, on marche pour accompagner Arafat au cimetière, on marche pour accueillir le président, on marche pour dire non ou oui, on marche pour ceci ou pour cela. En l’occurrence les catholique veulent marcher pour prier. Ils projettent une marche priante.

Est-ce parce qu’il s’agit de religieux en général et de catholique en particulier ? Dans ce pays, les religieux ont toujours pris une part mesurée au débat politico-social. Conseiller de l’ombre, régulièrement consultés, ils ont siègé par exemple à la CDVR (Commission-Dialogue-Vérité-Réconciliation) sous le Président Banny. Mais la mesure les a empêchés-chrétiens ou musulmans- de porter une voix officiellement partisane dans le game politique éburnéen.

Donc, il a suffi que les Catholiques, en leur plus haute autorité, lancent le projet de la marche pour la paix, pour que des non catholiques crient à une prise de position, au point où des menaces ont été proférées sur la toile. Quel courage ! Pour porter la contradiction, certains ont sorti la VAR politique des années nébuleuses.

Depuis, le projet a été revu. La prière sera sédentaire à la cathédrale du Plateau. Mais il semble qu’en un rien de temps, toutes les divisions aient ressurgi, même de manière insoupçonnée. Si le débat politique, déjà rude, prend des habits de soutane ou de boubou, n’allons pas nous étonner que Dieu même cède le lead au démon.

Les Ivoiriens sont-ils contre la paix ? Ou alors le projet catholique a-t-il été mal pensé, monté ou vendu ? Jusqu’où devraient aller les religieux.C’est une question Africaine ouverte. Vos avis nous intéressent.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire