Nigéria : Ce pasteur étrangle sa femme à mort lors d’une dispute (Image)

 

Le pasteur Chris Simon Amadi du ministère Shalom Mercy à Aluu, dans la zone de gouvernement local d’Ikwerre dans l’État de Rivers au Nigeria, a été arrêté par la police pour avoir étranglé sa femme à mort. Le prétendu homme de Dieu était marié à sa femme depuis 2012 et le mariage est béni avec quatre enfants, deux garçons et deux filles.

 

Selon les informations recueillies par les médias locaux, l’incident bizarre s’est produit dans leur maison de la communauté Mbodo après le pasteur et sa femme se soient disputés au sujet du paiement des frais de scolarité de l’école de sa femme.

 

Selon un parent de la défunte qui a demandé à rester anonyme, le conflit a commencé lorsque la défunte a questionné son mari pour avoir retiré certains de ses élèves de l’école pour avoir refusé de payer à temps sans la consulter au préalable. L’école, Solution International School, aurait été créée par la défunte avant qu’elle ne se marie avec le pasteur en 2012.

Nigéria : Ce pasteur étrangle sa femme à mort lors d’une dispute (Image)

La source a déclaré : « Lorsque la femme l’a confronté, le pasteur l’a étranglée à mort et l’a enveloppée de vêtements pour que personne ne le sache ».

 

« C’est lorsque nous avons commencé à appeler son numéro mais qu’elle ne décrochait pas que nous avons décidé de nous rendre à la maison pour savoir si tout allait bien ».

 

« Quand nous sommes arrivés, son téléphone n’arrêtait pas de sonner dans sa chambre mais nous ne l’avons pas vue. Nous avons demandé à son mari où se trouvait sa femme, il a dit qu’elle était sortie. »

 

« Nous avons été choqués quand nous avons vu ma sœur enveloppée dans des vêtements. Le mari battait sa femme de temps en temps mais nous ne pensions pas qu’il irait jusqu’à la tuer ».

Nigéria : Ce pasteur étrangle sa femme à mort lors d’une dispute (Image)

Amadi, le pasteur de Shalom Mercy Ministry située à Aluu, a tenté de fuir après avoir prétendument tué sa femme de 30 ans, l’évangéliste Solution Amadi, qui est également pasteur et conseiller matrimonial dans l’église. Selon le porte-parole du commandement, Nnamdi Omoni, le cadavre du défunt avait été récupéré sur les lieux du crime et déposé dans une morgue. Le mari a été transféré au Département d’État des enquêtes criminelles sur ordre du commissaire de police, vendredi Eboka.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire