Actualités

Félix Tshisekedi décidé à en découdre avec l’insécurité dans l’Est de la RDC

Félix Tshisekedi découdreinsécuritéEstRDC

Ce lundi soir, les Congolais ont eu droit à une nouvelle adresse de leur Président, Félix Tshisekedi Tshilombo. Au cœur du propos du chef de l’État, la question de l’insécurité dans l’Est de la RDC, notamment les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Il était annoncé que le Président Félix Tshisekedi allait s’adresser aux Congolais, ce lundi soir. Et le rendez-vous a été respecté, puisque le Président de la RDC s’est effectivement adressé à ses concitoyens, principalement sur la question de l’insécurité dans l’Est du pays. Pour venir à bout d’une situation qui n’a que trop duré, le premier citoyen congolais a décrété l’état de siège qui commence le 6 mai et s’étale sur 30 jours. Dans le fond, les deux provinces seront désormais dirigées chacune par un gouverneur militaire assisté d’un vice-gouverneur policier. Mieux, les autorités civiles seront purement et simplement remplacées par des militaires. Ainsi, les gouvernement et assemblée de ces deux provinces cesseront leurs activités.

À lire aussi :   RDC: L’Etat islamique se signale: un couvre-feu décrété, après l’explosion d’une deuxième bombe

Cette nouvelle détermination affichée par le Président congolais qui semble plus que jamais prêt à stopper l’insécurité dans l’Est du pays qu’il dirige est bien motivée : « J’ai à l’esprit mes engagements solennels pris lors de la course à la magistrature suprême et que j’ai réitérés lors de mon investiture. L’un d’eux était de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour mener une lutte acharnée contre l’insécurité à l’Est du pays », a soutenu le Président Tshisekedi.

Visiblement touché par les souffrances de ses compatriotes vivant à l’Est, le chef de l’État promet : « Je m’engage dans cette lutte avec la détermination de trouver une solution définitive à l’inacceptable situation de l’Est. J’entends le cri de détresse de notre population en général et je ressens en particulier les douleurs qu’éprouvent nos mères, nos sœurs, nos filles dans ces provinces ravagées par la barbarie ».

À lire aussi :   RDC, Transport en commun : rétropédalage du gouverneur de Kinshasa

Pour la réussite de l’opération, Félix Tshisekedi entend compter sur toutes les composantes de la société congolaise. C’est pourquoi il demande « à toutes les couches sociales internes et à nos compatriotes vivant à l’extérieur du pays, d’exprimer la solidarité et la cohésion nationale avec les peuples de l’Est ».

Si le discours semble assez beau à entendre, il n’est pas sans rappeler aux Congolais la promesse de leur Président, alors candidat à la magistrature suprême, de s’installer à l’Est pour y ramener la paix. Laquelle promesse est, depuis lors, demeurée lettre morte. Félix Tshisekedi sait que les Congolais l’attendent fermement sur cette promesse dont la finalité est de juguler l’insécurité dans les provinces de l’Est. Il le sait d’autant plus qu’il est à deux ans de la fin de son mandat…

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire