Le président togolais accepte de servir de médiateur dans la crise malienne


Video player

Le président togolais Faure Gnassingbé a salué mercredi la demande de médiation du Mali.
« Le président et son gouvernement sont prêts à faciliter un dialogue fructueux entre le Mali et la communauté internationale », a confirmé le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey.

Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères, a transmis la demande du président-colonel Assimi Goïta lors d’une visite de deux jours à Lomé.

Les autorités maliennes demandent de l’aide après avoir échoué à convaincre les partenaires régionaux d’accueillir favorablement leur proposition de transition de 2 ans.

Si la CEDEAO exigeait la tenue d’élections dans un délai de 12 à 16 mois, les autorités maliennes ont jusqu’à présent refusé – malgré les pressions et les sanctions – en invoquant des problèmes de sécurité.
Les troupes maliennes combattent une insurrection djihadiste dans de grandes parties du territoire. En 2013, ils ont été rejoints par des troupes européennes mais l’insurrection n’a jamais été totalement vaincue et s’est étendue aux pays voisins.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Le président togolais accepte de servir de médiateur dans la crise malienne Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire