togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Pourquoi le Togo est appelé à jouer le rôle de médiateur au Niger ?

Pourquoi Le Togo Est Appelé À Jouer Le Rôle De Médiateur Au Niger ?

Le régime militaire qui a pris le pouvoir au Niger à la suite d’un coup d’État en juillet dernier a officiellement sollicité l’aide du Togo pour servir de médiateur dans ses négociations avec la communauté internationale, en particulier avec les pays ouest-africains qui ont imposé des sanctions au Niger après le renversement du président élu Mohamed Bazoum.

Le ministre nigérien de la Défense, le général Salifou Moby, s’est entretenu avec le président togolais Faure Gnassingbé à Lomé pour discuter des moyens de faciliter le dialogue entre le Niger et ses partenaires internationaux, en particulier la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui a exigé des sanctions financières strictes au Niger pour tenter de restaurer l’ordre constitutionnel dans le pays.

Sommet De La Cedeao 1

Le général Mody, membre du régime militaire nigérien, a dénoncé les sanctions de la CEDEAO comme étant « cyniques » et a exprimé sa gratitude envers le Togo pour son engagement continu avec le Niger, malgré les pressions internationales. Il a demandé au Togo d’agir en tant que médiateur et de faciliter le dialogue avec les partenaires internationaux du Niger.

Lire aussi : Niger : Les manifestants anti-Junte militaire réclament la démission du général Abdourahamane Tiani

Le Togo, bien qu’étant membre de la CEDEAO, a maintenu des liens bilatéraux avec le régime militaire nigérien, ce qui en fait un choix naturel en tant que médiateur potentiel dans ce contexte tendu. Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, a confirmé que le Togo était prêt à aider en tant que facilitateur dans le dialogue entre le Niger et la communauté internationale. Il a également remercié le général Mody d’avoir désigné le Togo, aux côtés des États-Unis d’Amérique, comme pays garant du retrait des forces militaires françaises du Niger, un élément clé dans les négociations actuelles.

Whatsapp Image 2023 11 07 At 16.19.51

La junte au pouvoir à Niamey a rejeté les demandes de la CEDEAO de rétablir immédiatement l’ordre constitutionnel, insistant sur la nécessité d’une période transitoire de trois ans pour le faire, en raison des défis sécuritaires auxquels le pays est confronté, notamment les insurrections jihadistes dans certaines régions.

L’initiative du Togo en tant que médiateur souligne l’importance du dialogue et de la diplomatie dans la résolution des conflits régionaux en Afrique de l’Ouest. Alors que les négociations se poursuivent, l’implication du Togo offre une lueur d’espoir pour un règlement pacifique de la crise politique au Niger, ouvrant ainsi la voie à la stabilité et à la sécurité dans la région.