Beaute et Sante

La plupart des hommes seront incapables de produire du sperme de qualité d’ici 2045, selon une scientifique américaine

La Plupart Des Hommes Seront Incapables De Produire Du Sperme De Qualité D’ici 2045, Selon Une Scientifique Américaine

Le Dr Shanna Swan a découvert que des produits chimiques appelés phtalates sont à l’origine de malformations génitales chez les nouveau-nés.

Les pénis rétrécissent et les organes génitaux deviennent malformés à cause de la pollution, a averti une spécialiste de l’environnement dans un nouveau livre détaillant les défis auxquels est confrontée la reproduction humaine.

 

Le Dr Shanna Swan écrit que l’humanité est confrontée à une « crise existentielle » des taux de fertilité à cause des phtalates, un produit chimique utilisé dans la fabrication des plastiques qui a un impact sur le système endocrinien producteur d’hormones.

En raison de cette pollution, un nombre croissant de bébés naissent avec un petit pénis, écrit le Dr Swan.

Son livre, intitulé ‘Count Down’, examine « comment notre monde moderne menace le nombre de spermatozoïdes, altère le développement reproductif des hommes et des femmes et met en péril l’avenir de la race humaine. »

Les recherches du Dr Swan ont commencé par l’examen du syndrome des phtalates, un phénomène observé chez les rats qui a révélé que lorsque les fœtus étaient exposés à ce produit chimique, ils étaient susceptibles de naître avec des organes génitaux rétrécis.

Elle a découvert que les bébés de sexe masculin qui avaient été exposés aux phtalates dans l’utérus présentaient une distance anogénitale plus courte, ce qui était en corrélation avec le volume du pénis.

Ce produit chimique est utilisé dans l’industrie pour rendre les plastiques plus flexibles, mais le Dr Swan affirme qu’il se transmet aux jouets et aux aliments et nuit ainsi au développement humain.

Les phathalates imitent l’hormone œstrogène et perturbent ainsi la production naturelle d’hormones dans le corps humain, ce que les chercheurs ont associé à des interférences dans le développement sexuel des nourrissons et les comportements des adultes.

 

 

Le Dr Swan, qui est professeure en médecine environnementale et en santé publique à l’hôpital Mount Sinai de New York, a fondé ses travaux sur une série de recherches évaluées par des pairs.

Une étude publiée en 2017 a révélé que les taux de sperme chez les hommes des pays occidentaux avaient chuté de plus de 50 % au cours des quatre dernières décennies après avoir examiné 185 études portant sur près de 45 000 hommes en bonne santé.

Le Dr Swan estime que la baisse rapide du taux de fécondité signifie que la plupart des hommes seront incapables de produire du sperme de qualité d’ici 2045.

Crédit photo : pulsegh

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire