Un Kenyan tue sa femme pour lui avoir dit qu’il est nul au lit

 

Un Kenyan, Stephen Nyangeri Mauti, a été accusé d’homicide involontaire pour avoir prétendument tué sa femme, Faith Nyatichi. Celle-ci lui a dit qu’il n’était pas assez bon lors de leurs rapports sexuels.

 

L’incident, selon les médias kényans, s’est produit dans le comté de Nairobi, le 3 octobre 2021. La défunte a rendu visite à l’accusé dans le quartier de Kangemi Hill view où ils ont loué une maison après avoir déménagé de Nyeri où ils vivaient en couple depuis août 2021.

 

Il est allégué que la défunte a quitté son mari pour aller rendre visite à son « cousin » à et après un certain temps, elle a fait son retour dans leur maison. A son arrivée, elle a préparé le déjeuner qu’ils ont pris ensemble, puis ils sont allés se promener au marché de Kangemi avant de rentrer chez eux. La femme a préparé le dîner qu’ils ont mangé et se sont couchés.

À lire aussi :
Chris Brown visé par une nouvelle affaire de violence sur une femme

Le 3 octobre 2021, ils se sont réveillés et la femme a préparé le petit-déjeuner. Alors qu’ils prenaient le thé, l’accusé l’aurait convaincue de ne pas le quitter pour un autre homme.

 

Dans sa déposition, le Kényan a déclaré qu’après le petit-déjeuner, il l’a confrontée à la vérité, à savoir qu’elle vivait avec un autre homme. Il dit que la femme a alors commencé à lui crier qu’il n’était pas assez viril après l’expérience de la nuit. L’homme a dit à la police qu’il l’a attrapée et a essayé de la calmer en lui bloquant la bouche, mais en vain.

À lire aussi :
Ghana : Une jeune femme affirme avoir couché avec plus de 600 hommes en une année

 

Il a dit qu’il pensait qu’elle s’était calmée lorsqu’elle est devenue silencieuse, avant de se rendre compte qu’elle était inconsciente. Il a appelé des voisins pour qu’ils l’emmènent à l’hôpital mais elle a été déclarée morte à son arrivée.

 

Le premier magistrat principal de Nairobi, Bernard Ochoi, a ordonné qu’un examen mental soit effectué sur l’accusé afin de déterminer son état mental avant de le condamner le 17 octobre 2021.

À lire aussi :
"En plus de ma femme, mes 4 maîtresses sont aussi enceintes"

Avec Afrik Buzz

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:, , ,

Laisser votre commentaire