Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Kenya : des prisonnières désespérées réclament le sexe
11/03/2020 à 13h43 par La redaction

Désespérées, des prisonnières kenyanes implorent les administrateurs pour avoir droit à des relations sexuelles avec leurs conjoints lors des visites.

Ce sont des détenues de la prison de Mtangani GK à Malindi, au Kenya qui ont supplié le gouvernement du pays d’instituer des droits qui leur permettront de profiter de l’intimité sexuelle avec leurs conjoints en visite déclarant que le temps assigné à leurs conjoints et parents en visite était bref et ne permettait pas d’intimité sexuelle.
Publicité

«Le gouvernement, par le biais de la direction des prisons kényanes, devrait introduire une loi qui permette aux femmes purgeant de longues peines de prison de jouir de l’intimité sexuelle avec leurs maris en visite», a exprimé Sophia Swaleh, détenue à perpétuité au nom de ses consœurs de la prison.

Ce vœu aussi insolite qu’il puisse paraître ne sera pourtant pas exaucé, d’après l’administrateur principal de la prison de Mtangani GK, Purity Nkatha Muthaura. Pour lui, il n’est pas question de permettre aux détenues d’avoir droit à de telles activités libertines puisque l’enjeu de la prison est justement de mettre un frein à la liberté des affectés.

M. Purity a cependant émis une réserve à cette position. Une nouvelle loi autorisant les visites conjugales adoptée par le Parlement pourrait en effet permettre la réalisation du vœu sérieux aux détenues.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 541 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Désespérées, des prisonnières kenyanes implorent les administrateurs pour avoir droit à des relations sexuelles avec leurs conjoints lors des visites.

Ce sont des détenues de la prison de Mtangani GK à Malindi, au Kenya qui ont supplié le gouvernement du pays d’instituer des droits qui leur permettront de profiter de l’intimité sexuelle avec leurs conjoints en visite déclarant que le temps assigné à leurs conjoints et parents en visite était bref et ne permettait pas d’intimité sexuelle.
Publicité

«Le gouvernement, par le biais de la direction des prisons kényanes, devrait introduire une loi qui permette aux femmes purgeant de longues peines de prison de jouir de l’intimité sexuelle avec leurs maris en visite», a exprimé Sophia Swaleh, détenue à perpétuité au nom de ses consœurs de la prison.

Ce vœu aussi insolite qu’il puisse paraître ne sera pourtant pas exaucé, d’après l’administrateur principal de la prison de Mtangani GK, Purity Nkatha Muthaura. Pour lui, il n’est pas question de permettre aux détenues d’avoir droit à de telles activités libertines puisque l’enjeu de la prison est justement de mettre un frein à la liberté des affectés.

M. Purity a cependant émis une réserve à cette position. Une nouvelle loi autorisant les visites conjugales adoptée par le Parlement pourrait en effet permettre la réalisation du vœu sérieux aux détenues.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 541 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire