Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Insécurité : huit marins enlevés au large du Cameroun
01/01/2020 à 22h34 par Prudence ETOU

L'insécurité maritime prend une ampleur incontestée ces dernières mois. Une nouvelle attaque a touché un pétrolier au large du Cameroun, faisant un blessé dans le camp des forces sécuritaires et des otages.

 

Au Cameroun hier 31 décembre 2019, des hommes armés ont pris pour cible un pétrolier grec. Ce pétrolier comptait en son sein 28 membres d'équipage issus de diverses nationalités. À la fin de l'opération, cinq ressortissants grecs dont le capitaine du bateau, deux philippins et un ukrainien ont été pris en otage soit au total 8 membres de l'équipage enlevés. Il a été enregistré un blessé, un ingénieur pétrolier touché à la cheville par le ricochet d’une balle. Mais son état n'a pas été jugé préoccupant par les médecins.

 

Moment peut-être bien calculé, l'attaque est survenue alors que le navire dénommé Happy Lady était ancré au port de Limbé, l'un des plus importants ports de la République camerounaise.

 

Un coup dur pour la République grecque et sa marine, également pour les États qui avaient des ressortissants à bord de cet édifice pétrolier et qui ne sont toujours pas encore retrouvés. Le premier ministre grec de la marine, Yannis Plakiotakis a hier, dans un communiqué sur le réseau Facebook exprimé l'État d'esprit de tous les pays touchés par cette attaque et des familles des otages. Il n'a surtout pas manqué d'assurer que la République grecque est à pied d'oeuvre pour chercher des solutions adéquates afin de faire libérer les marins détenus illégalement dans le plus bref délai possible.

 

Les prises d'assaut des navires dans la région du golf de Guinée, le long de la côte de l’Afrique occidentale se multiplient. Pas plus tôt qu'en novembre dernier, un autre pétrolier grec, le Elkra Aristote avait aussi été attaqué au large du Togo.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

L'insécurité maritime prend une ampleur incontestée ces dernières mois. Une nouvelle attaque a touché un pétrolier au large du Cameroun, faisant un blessé dans le camp des forces sécuritaires et des otages.

 

Au Cameroun hier 31 décembre 2019, des hommes armés ont pris pour cible un pétrolier grec. Ce pétrolier comptait en son sein 28 membres d'équipage issus de diverses nationalités. À la fin de l'opération, cinq ressortissants grecs dont le capitaine du bateau, deux philippins et un ukrainien ont été pris en otage soit au total 8 membres de l'équipage enlevés. Il a été enregistré un blessé, un ingénieur pétrolier touché à la cheville par le ricochet d’une balle. Mais son état n'a pas été jugé préoccupant par les médecins.

 

Moment peut-être bien calculé, l'attaque est survenue alors que le navire dénommé Happy Lady était ancré au port de Limbé, l'un des plus importants ports de la République camerounaise.

 

Un coup dur pour la République grecque et sa marine, également pour les États qui avaient des ressortissants à bord de cet édifice pétrolier et qui ne sont toujours pas encore retrouvés. Le premier ministre grec de la marine, Yannis Plakiotakis a hier, dans un communiqué sur le réseau Facebook exprimé l'État d'esprit de tous les pays touchés par cette attaque et des familles des otages. Il n'a surtout pas manqué d'assurer que la République grecque est à pied d'oeuvre pour chercher des solutions adéquates afin de faire libérer les marins détenus illégalement dans le plus bref délai possible.

 

Les prises d'assaut des navires dans la région du golf de Guinée, le long de la côte de l’Afrique occidentale se multiplient. Pas plus tôt qu'en novembre dernier, un autre pétrolier grec, le Elkra Aristote avait aussi été attaqué au large du Togo.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire