Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
“Ils ont enlevé son hijab, l’ont traitée de prostituée, l’ont battue avec des câbles”
27/09/2020 à 10h35 par La redaction

Un certain Zakaria Isah, 25 ans, a raconté comment sa sœur, Bilikisu Isah, est décédée des complications qu’elle a subies après qu’elle ait été torturée par des policiers de Bola à Maraba, gouvernement local de Karu de l’État de Nasarawa.

Il a été recueilli que la police a arrêté Bilikisu, 20 ans, une apprentie tailleur, le lundi 31 août 2020, car son ex-petit ami identifié comme Abdul, aurait pris la fuite après avoir volé 1,4 million de nairas dans le centre de concession automobile à Maitama, Abuja, où il travaillait pour un ressortissant libanais.

Bilikisu aurait été torturée pendant une journée entière. Les policiers n’ont appelé ses parents pour venir la prendre qu’après qu’elle a commencé à vomir du sang. Sa santé s’est détériorée et elle est décédée quelques jours plus tard.

 

"Ils ont enlevé son hijab, l'ont traitée de prostituée, l'ont battue avec des câbles" - Un homme raconte comment sa sœur aurait été torturée à mort par la police

S’adressant à Punch Zakaria, un serveur dans un hôtel d’Abuja, a révélé que les policiers ont qualifié sa sœur de prostituée et de tous les sales noms désagréables, lui ont enlevé de force son hijab et lui ont infligé des blessures sur tout le corps avec des câbles.

“La police est venue chez nous pour emmener ma sœur. Ils ont dit qu’elle était la petite amie d’un suspect appelé Abdul, qui aurait volé de l’argent. Ils ont dit qu’ils voulaient l’emmener au poste mais nous avons refusé parce que nous ne voulions pas qu’elle les suive. Mais ils ont dit qu’ils voulaient seulement lui poser quelques questions et qu’elle serait de retour le même jour », a-t-il raconté.

"Ils ont enlevé son hijab, l'ont traitée de prostituée, l'ont battue avec des câbles" - Un homme raconte comment sa sœur aurait été torturée à mort par la police

«Quand nous sommes arrivés sur place, la police lui a demandé de retirer son hijab et elle a dit non. Ils ont commencé à la gifler (sur le visage) et à l’insulter et mépriser. Ils l’ont qualifiée de prostituée. Ils ont dit qu’elle couchait avec le suspect. Quand elle a enlevé le hijab, ils l’ont giflée en ma présence et je me suis mis en colère. “

«Je voulais dire quelque chose mais ils ont dit que je ne devais rien dire. Alors quand les coups sont devenus trop, j’ai dit que je pouvais localiser la famille d’Abdul et ils m’ont demandé de les emmener là-bas. Quand nous sommes arrivés, nous avons vu le mari de sa tante. et il a également été emmené au poste de police. Donc, quand nous sommes revenus au poste, j’ai vu ce que les coups avaient fait à ma sœur et je suis devenu à court de mots. Je suis parti et je suis rentré chez moi parce que je voulais changer de vêtements et retourner au poste de police plus tard, en fait, je voulais retourner au poste pour combattre le policier qui torturait ma sœur, mais les gens à la maison m’ont arrêté.

«Pendant que j’étais à la maison, ils ont continué à battre ma sœur. Ils lui ont cogné la tête contre le mur et l’ont frappée au ventre. Quand elle est revenue à la maison, elle m’a montré des marques sur son corps. Elle a raconté comment elle avait été fouettée et les douleurs qu’elle a eues. Je lui ai donné des médicaments mais je ne savais pas qu’elle mourrait, “

Poursuivant, Zakaria a révélé que sa sœur avait mis fin depuis longtemps à sa relation avec ledit Abdul sur les conseils de leur mère.

“Cet Abdul dont ils parlent, ma sœur s’était séparée de lui. Ma mère a remarqué le caractère de l’homme et a dit à ma sœur de s’éloigner de lui et ma sœur l’a fait. Ils ne s’étaient pas vus depuis un certain temps; c’était après l’incident. qu’Abdul est revenu et a dit à ma sœur qu’il l’aimait toujours mais ma sœur a dit non “

Il a cependant déclaré que sa sœur et lui n’avaient aucune connaissance du N1 .4m qu’Abdul aurait volé aux Libanais, ni de l’endroit où il se trouvait.

Lorsqu’on lui a demandé dans quel état se trouvait sa sœur lorsqu’il a quitté le poste de police, il a déclaré qu’il y avait des marques sur son corps, ajoutant qu’elle se plaignait également de douleurs au ventre.

“Ils l’ont mise dans la cellule et ont versé de l’eau sur elle avant que je parte. Elle a dit qu’elle avait froid et que le policier lui versait toujours de l’eau”

L’amie de feu Bilikusu, Rukayya Muhammed, qui a également été arrêtée, a affirmé qu’elle avait été épargnée parce qu’un inspecteur a dit qu’il l’aimait.

À ce sujet, Zacharia a déclaré: “Nous comprenons que le policier est toujours comme ça et qu’il a une chambre permanente dans un hôtel où il emmène toujours des femmes. Il a dit à l’ami de ma sœur de venir le voir et il lui a donné son numéro de téléphone”
* Quelle a été la dernière conversation que vous avez eue avec votre sœur?:

“La dernière fois que je l’ai vue; elle est venue dans ma chambre et s’est assise sur la chaise. Elle est passée d’une chaise à une autre et est partie. Plus tard, on m’a dit qu’elle était incapable de bouger à nouveau ses jambes alors je l’ai portée et l’ai mise dans la chambre de ma mère, je voulais aller appeler un motocycliste pour qu’on l’emmène à l’hôpital, c’est à ce moment-là qu’elle est morte.

* Qu’est-ce qui vous manque le plus chez elle?

Tout me manque chez elle parce qu’elle est ma sœur immédiate. Son sourire et le bonheur que j’ai toujours eu lorsque j’étais avec elle me manquent. Si je revenais du travail, elle disait: “Frère, qu’est-ce que tu as pour moi?” Alors, tout me manque chez elle.

* Quels étaient ses rêves et ses aspirations?

Elle disait que lorsqu’elle se marierait, elle serait milliardaire et donnerait à sa mère ceci et cela. Un jour, je lui ai dit que j’aurais plus d’argent que son mari et nous en avons tous les deux ri. Mais elle a dit qu’elle voulait juste être une bonne personne et une bonne femme au foyer. C’était une bonne cuisinière. Mais elle a abandonné ses études lorsqu’elle était au deuxième cycle du secondaire. Les gens l’aimaient. Et elle ne verrait pas quelqu’un qui a besoin de quelque chose sans l’aider si elle a les moyens, même si c’est peu.

Zacharia a déclaré que la mort de sa sœur avait causé de terribles douleurs à la famille et qu’ils avaient du mal à faire face à la perte.

Il a déploré que sa famille n’ait pas d’argent pour porter l’affaire devant les tribunaux et a donc appelé le gouvernement à enquêter sur l’incident.

Pendant ce temps, le porte-parole du commandement de la police d’État de Nasarawa, Ramhan Nanse, avait nié les allégations et déclaré que Bilikisu avait été libéré “sans condition” et n’avait pas été torturée.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 659 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Côte d'Ivoire : Un article discriminatoire de France 24 vivement critiqué

28/10/2020

Côte d’Ivoire...

Ce mardi 27 octobre 2020 le media...
Franc CFA : Kako Nubukpo recadre sérieusement Nathalie Goulet

28/10/2020

Franc CFA...

Le franc CFA est la monnaie héritée...
Kim Kardashian affole la toile avec ses nouvelles photos en bikini 

28/10/2020

Kim Kardashian...

A l'occasion de son anniversaire de naissance...
Carmen Sama, la veuve de DJ Arafat parle de son prochain mariage

28/10/2020

Carmen Sama,...

Veuve depuis le 12 août  2019, Carmen...
Burkina Faso : Le père du président Roch Kaboré est mort

28/10/2020

Burkina Faso...

Le Burkina Faso en deuil. Le Président...
Alassane Ouattara sur RFI : « je ne peux pas changer la date du scrutin présidentiel »

28/10/2020

Alassane Ouattara...

  Le président ivoirien Alassane Ouattara a remis les pendules...
Guinée : les observateurs de la CEDEAO n'ont pas partagé de grosses sommes

28/10/2020

Guinée :...

Une information circule depuis quelques jours et...
Avant la Présidentielle du 31 octobre/ Gnamien Konan demande pardon à Alassane Ouattara

28/10/2020

Avant la...

Gnamien Konan, en “ex-humble collaborateur” du président...
Réduction des bureaux de vote : la CEI contredit officiellement Ouattara

28/10/2020

Réduction des...

Le Président de la Commission électorale indépendante...
Guinée: nouvelle bataille pour la levée du siège chez Cellou…

28/10/2020

Guinée: nouvelle...

Deux ministères  viennent d'être assignés en justice...
Côte d'Ivoire : scène de guerre à Abengourou et Kotobi, plusieurs blessés par balle enregistrés

28/10/2020

Côte d’Ivoire...

Crise pré-électorale/ Côte d'Ivoire : scène de...
Présidentielle 2020 / Le secteur privé s’engage au côté du candidat Ouattara

28/10/2020

Présidentielle 2020...

Sous la férule de l’initiative citoyenne du...
UN Togo récompense les lauréats de son concours

27/10/2020

UN Togo...

Ce lundi 26 octobre 2020, le concours...
L'Excès se prononce enfin sur l'affaire de sa s3xtape transs3xuelle

27/10/2020

L’Excès se...

Près de 24 heures après que le...
Côte d’ivoire : Affaire L’Excès, et si le Pape avait raison ?

27/10/2020

Côte d’ivoire :...

Le Pape a parlé. Vive le Pape....
 L'Université de Lomé honore Denise Mensah, bachelière à 51 ans

27/10/2020

 L’Université de...

Du haut de ses 51 ans, Denise...
Côte d’Ivoire : la paroisse NDA de Koumassi, cambriolée

27/10/2020

Côte d’Ivoire :...

La paroisse Notre Dame de l’Assomption promodo...
Affi N'Guessan réclame une enquête internationale "sur les crimes d'Alassane Ouattara"

27/10/2020

Affi N’Guessan...

  Le duel entre l'opposition ivoirienne et...
Guinée : échec de l'appel à manifester contre le président réélu

27/10/2020

Guinée :...

Des guinéens apeurés, cloîtrés chez eux au...
Dossier / 20 ans après le Charnier de Yopougon: Révélations, en 24 points, sur une affaire rocambolesque

27/10/2020

Dossier /...

Le “Charnier de Yopougon” ! Voilà un...

Un certain Zakaria Isah, 25 ans, a raconté comment sa sœur, Bilikisu Isah, est décédée des complications qu’elle a subies après qu’elle ait été torturée par des policiers de Bola à Maraba, gouvernement local de Karu de l’État de Nasarawa.

Il a été recueilli que la police a arrêté Bilikisu, 20 ans, une apprentie tailleur, le lundi 31 août 2020, car son ex-petit ami identifié comme Abdul, aurait pris la fuite après avoir volé 1,4 million de nairas dans le centre de concession automobile à Maitama, Abuja, où il travaillait pour un ressortissant libanais.

Bilikisu aurait été torturée pendant une journée entière. Les policiers n’ont appelé ses parents pour venir la prendre qu’après qu’elle a commencé à vomir du sang. Sa santé s’est détériorée et elle est décédée quelques jours plus tard.

 

"Ils ont enlevé son hijab, l'ont traitée de prostituée, l'ont battue avec des câbles" - Un homme raconte comment sa sœur aurait été torturée à mort par la police

S’adressant à Punch Zakaria, un serveur dans un hôtel d’Abuja, a révélé que les policiers ont qualifié sa sœur de prostituée et de tous les sales noms désagréables, lui ont enlevé de force son hijab et lui ont infligé des blessures sur tout le corps avec des câbles.

“La police est venue chez nous pour emmener ma sœur. Ils ont dit qu’elle était la petite amie d’un suspect appelé Abdul, qui aurait volé de l’argent. Ils ont dit qu’ils voulaient l’emmener au poste mais nous avons refusé parce que nous ne voulions pas qu’elle les suive. Mais ils ont dit qu’ils voulaient seulement lui poser quelques questions et qu’elle serait de retour le même jour », a-t-il raconté.

"Ils ont enlevé son hijab, l'ont traitée de prostituée, l'ont battue avec des câbles" - Un homme raconte comment sa sœur aurait été torturée à mort par la police

«Quand nous sommes arrivés sur place, la police lui a demandé de retirer son hijab et elle a dit non. Ils ont commencé à la gifler (sur le visage) et à l’insulter et mépriser. Ils l’ont qualifiée de prostituée. Ils ont dit qu’elle couchait avec le suspect. Quand elle a enlevé le hijab, ils l’ont giflée en ma présence et je me suis mis en colère. “

«Je voulais dire quelque chose mais ils ont dit que je ne devais rien dire. Alors quand les coups sont devenus trop, j’ai dit que je pouvais localiser la famille d’Abdul et ils m’ont demandé de les emmener là-bas. Quand nous sommes arrivés, nous avons vu le mari de sa tante. et il a également été emmené au poste de police. Donc, quand nous sommes revenus au poste, j’ai vu ce que les coups avaient fait à ma sœur et je suis devenu à court de mots. Je suis parti et je suis rentré chez moi parce que je voulais changer de vêtements et retourner au poste de police plus tard, en fait, je voulais retourner au poste pour combattre le policier qui torturait ma sœur, mais les gens à la maison m’ont arrêté.

«Pendant que j’étais à la maison, ils ont continué à battre ma sœur. Ils lui ont cogné la tête contre le mur et l’ont frappée au ventre. Quand elle est revenue à la maison, elle m’a montré des marques sur son corps. Elle a raconté comment elle avait été fouettée et les douleurs qu’elle a eues. Je lui ai donné des médicaments mais je ne savais pas qu’elle mourrait, “

Poursuivant, Zakaria a révélé que sa sœur avait mis fin depuis longtemps à sa relation avec ledit Abdul sur les conseils de leur mère.

“Cet Abdul dont ils parlent, ma sœur s’était séparée de lui. Ma mère a remarqué le caractère de l’homme et a dit à ma sœur de s’éloigner de lui et ma sœur l’a fait. Ils ne s’étaient pas vus depuis un certain temps; c’était après l’incident. qu’Abdul est revenu et a dit à ma sœur qu’il l’aimait toujours mais ma sœur a dit non “

Il a cependant déclaré que sa sœur et lui n’avaient aucune connaissance du N1 .4m qu’Abdul aurait volé aux Libanais, ni de l’endroit où il se trouvait.

Lorsqu’on lui a demandé dans quel état se trouvait sa sœur lorsqu’il a quitté le poste de police, il a déclaré qu’il y avait des marques sur son corps, ajoutant qu’elle se plaignait également de douleurs au ventre.

“Ils l’ont mise dans la cellule et ont versé de l’eau sur elle avant que je parte. Elle a dit qu’elle avait froid et que le policier lui versait toujours de l’eau”

L’amie de feu Bilikusu, Rukayya Muhammed, qui a également été arrêtée, a affirmé qu’elle avait été épargnée parce qu’un inspecteur a dit qu’il l’aimait.

À ce sujet, Zacharia a déclaré: “Nous comprenons que le policier est toujours comme ça et qu’il a une chambre permanente dans un hôtel où il emmène toujours des femmes. Il a dit à l’ami de ma sœur de venir le voir et il lui a donné son numéro de téléphone”
* Quelle a été la dernière conversation que vous avez eue avec votre sœur?:

“La dernière fois que je l’ai vue; elle est venue dans ma chambre et s’est assise sur la chaise. Elle est passée d’une chaise à une autre et est partie. Plus tard, on m’a dit qu’elle était incapable de bouger à nouveau ses jambes alors je l’ai portée et l’ai mise dans la chambre de ma mère, je voulais aller appeler un motocycliste pour qu’on l’emmène à l’hôpital, c’est à ce moment-là qu’elle est morte.

* Qu’est-ce qui vous manque le plus chez elle?

Tout me manque chez elle parce qu’elle est ma sœur immédiate. Son sourire et le bonheur que j’ai toujours eu lorsque j’étais avec elle me manquent. Si je revenais du travail, elle disait: “Frère, qu’est-ce que tu as pour moi?” Alors, tout me manque chez elle.

* Quels étaient ses rêves et ses aspirations?

Elle disait que lorsqu’elle se marierait, elle serait milliardaire et donnerait à sa mère ceci et cela. Un jour, je lui ai dit que j’aurais plus d’argent que son mari et nous en avons tous les deux ri. Mais elle a dit qu’elle voulait juste être une bonne personne et une bonne femme au foyer. C’était une bonne cuisinière. Mais elle a abandonné ses études lorsqu’elle était au deuxième cycle du secondaire. Les gens l’aimaient. Et elle ne verrait pas quelqu’un qui a besoin de quelque chose sans l’aider si elle a les moyens, même si c’est peu.

Zacharia a déclaré que la mort de sa sœur avait causé de terribles douleurs à la famille et qu’ils avaient du mal à faire face à la perte.

Il a déploré que sa famille n’ait pas d’argent pour porter l’affaire devant les tribunaux et a donc appelé le gouvernement à enquêter sur l’incident.

Pendant ce temps, le porte-parole du commandement de la police d’État de Nasarawa, Ramhan Nanse, avait nié les allégations et déclaré que Bilikisu avait été libéré “sans condition” et n’avait pas été torturée.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 659 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire