Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Facebook : de nombreux employés plaident pour la censure de Donald Trump
02/06/2020 à 11h15 par Tritech Raheem

C'est un ambiance de désaccord qui règne au sein du personnel de la firme Facebook. Les employés s'insurgent contre la décision de Mark Zuckeberg de ne pas censurer Donald Trump qui a tenu des propos jugés haineux dans le cadre des manifestations à Minneapolis.

Alors que Twitter a pris la décision de condamner les tweets du président Donald Trump qui appelait à une répression violente des manifestations à Minneapolis, Facebook refuse de supprimer les publications de Donald Trump. Mark Zuckeberg semble avoir pris la défense de Trump en affirmant que « les plateformes ne devaient pas jouer le rôle d'arbitres de la vérité en ligne ».

De nombreux employés de Facebook ne sont pas du même avis que leur patron. C'est le cas de Jason Stirman, un des responsables du design du réseau social qui a exprimé son mécontentement. « Je ne sais pas ce qu'il faut faire mais je sais que ne rien faire est inacceptable. Je suis un employé de FB qui est totalement en désaccord avec la décision de Mark de ne rien faire des récents messages de Trump, qui incitent clairement à la violence. Je ne suis pas seul à l'intérieur de FB. Il n'y a pas de position neutre sur le racisme » a-t-il tweeté.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

« Je travaille chez Facebook et je ne suis pas fier de la façon dont nous nous présentons. La majorité des collègues à qui j'ai parlé ressentent la même chose. Nous faisons entendre notre voix a renchéri », Jason Toff, un des directeurs produit de l'entreprise.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Par ailleurs, Donald Trump a signé un décret qui modifie le statut des hébergeurs de contenu. Ils sont désormais tenus responsables devant la justice des contenus postés sur leurs plateformes. Il a donc contre-attaqué Twitter.

Lire aussi : Manifestations aux USA : Donald Trump s’est caché dans le bunker de la Maison-Blanche

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

C'est un ambiance de désaccord qui règne au sein du personnel de la firme Facebook. Les employés s'insurgent contre la décision de Mark Zuckeberg de ne pas censurer Donald Trump qui a tenu des propos jugés haineux dans le cadre des manifestations à Minneapolis.

Alors que Twitter a pris la décision de condamner les tweets du président Donald Trump qui appelait à une répression violente des manifestations à Minneapolis, Facebook refuse de supprimer les publications de Donald Trump. Mark Zuckeberg semble avoir pris la défense de Trump en affirmant que « les plateformes ne devaient pas jouer le rôle d'arbitres de la vérité en ligne ».

De nombreux employés de Facebook ne sont pas du même avis que leur patron. C'est le cas de Jason Stirman, un des responsables du design du réseau social qui a exprimé son mécontentement. « Je ne sais pas ce qu'il faut faire mais je sais que ne rien faire est inacceptable. Je suis un employé de FB qui est totalement en désaccord avec la décision de Mark de ne rien faire des récents messages de Trump, qui incitent clairement à la violence. Je ne suis pas seul à l'intérieur de FB. Il n'y a pas de position neutre sur le racisme » a-t-il tweeté.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

« Je travaille chez Facebook et je ne suis pas fier de la façon dont nous nous présentons. La majorité des collègues à qui j'ai parlé ressentent la même chose. Nous faisons entendre notre voix a renchéri », Jason Toff, un des directeurs produit de l'entreprise.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Par ailleurs, Donald Trump a signé un décret qui modifie le statut des hébergeurs de contenu. Ils sont désormais tenus responsables devant la justice des contenus postés sur leurs plateformes. Il a donc contre-attaqué Twitter.

Lire aussi : Manifestations aux USA : Donald Trump s’est caché dans le bunker de la Maison-Blanche

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire