Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Etats-Unis : Donald Trump et Joe Biden s’insultent publiquement
08/09/2020 à 11h28 par Georges Traore

Tout repart dans tous les sens entre les candidats à la présidentielle de novembre. «Stupide» contre «lâche» voilà les mots forts utilisés par les deux hommes pour se qualifier. Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden ont échangé de vives insultes ce lundi 07 septembre 2020.

En ce jour de fête du Travail, ouvrant traditionnellement la dernière phase des présidentielles, le candidat démocrate à la Maison Blanche, sa colistière Kamala Harris se sont rendus dans le Wisconsin et la Pennsylvanie.  Il en est de même pour le bras droit de Donald Trump, Mike Pence qui connait bien le rôle clé que jouent ces deux Etats dans l’élection du 3 novembre.

Bien avant, tout le monde sait que le pays est menacé par des manifestations violentes sans précédent. Depuis la mort de George Floyd puis ensuite les incidents de Jacob Blake, les manifestations ne finissent pas. Les Noirs-américains saisissent encore cette occasion pour dénoncer le racisme dont ils sont victimes depuis très longtemps.

C’est dans ce contexte à la limite sensible que Donald Trump a fait du rétablissement de «la loi et l'ordre» le cœur de son message de campagne. «Biden veut livrer notre pays au virus, ils veut livrer nos familles aux violentes hordes d'extrême gauche, et il veut livrer nos emplois à la Chine», a-t-il lancé lundi. Le président sortant a toujours accusé Joe Biden d’encourager la violence et les casses dont sont responsables certains membres de la communauté noire des Etats-Unis d’Amérique.

De son côté, Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama pense que Donald Trump « a été trop lâche pour s'attaquer au Covid» car il craignait une chute de la Bourse. Pendant ce temps, Trump se satisfait de l’arrivée prochaine d'un vaccin contre le nouveau coronavirus et vante un rebond «fantastique» de l'économie juste avant l'élection.

 

Lire aussi : « J’emmerde Mandela, les Noirs ne sont pas mon peuple » : Trump face à une nouvelle polémique

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 631 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Tout repart dans tous les sens entre les candidats à la présidentielle de novembre. «Stupide» contre «lâche» voilà les mots forts utilisés par les deux hommes pour se qualifier. Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden ont échangé de vives insultes ce lundi 07 septembre 2020.

En ce jour de fête du Travail, ouvrant traditionnellement la dernière phase des présidentielles, le candidat démocrate à la Maison Blanche, sa colistière Kamala Harris se sont rendus dans le Wisconsin et la Pennsylvanie.  Il en est de même pour le bras droit de Donald Trump, Mike Pence qui connait bien le rôle clé que jouent ces deux Etats dans l’élection du 3 novembre.

Bien avant, tout le monde sait que le pays est menacé par des manifestations violentes sans précédent. Depuis la mort de George Floyd puis ensuite les incidents de Jacob Blake, les manifestations ne finissent pas. Les Noirs-américains saisissent encore cette occasion pour dénoncer le racisme dont ils sont victimes depuis très longtemps.

C’est dans ce contexte à la limite sensible que Donald Trump a fait du rétablissement de «la loi et l'ordre» le cœur de son message de campagne. «Biden veut livrer notre pays au virus, ils veut livrer nos familles aux violentes hordes d'extrême gauche, et il veut livrer nos emplois à la Chine», a-t-il lancé lundi. Le président sortant a toujours accusé Joe Biden d’encourager la violence et les casses dont sont responsables certains membres de la communauté noire des Etats-Unis d’Amérique.

De son côté, Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama pense que Donald Trump « a été trop lâche pour s'attaquer au Covid» car il craignait une chute de la Bourse. Pendant ce temps, Trump se satisfait de l’arrivée prochaine d'un vaccin contre le nouveau coronavirus et vante un rebond «fantastique» de l'économie juste avant l'élection.

 

Lire aussi : « J’emmerde Mandela, les Noirs ne sont pas mon peuple » : Trump face à une nouvelle polémique

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 631 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire