Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
COVID-19 : les visites aux prisonniers suspendues au Burkina
20/03/2020 à 12h37 par La redaction

COVID-19 : les visites aux prisonniers suspendues au Burkina

COVID-19 : les visites aux prisonniers suspendues au Burkina

Le Burkina Faso a suspendu le 19 mars 2020 jusqu’à nouvel ordre, les visites aux prisonniers dans les prisons en raison du COVID-19.

La note en date du 19 mars 2020 et signé du ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Bessolé René Bagoro, renseigne que «la direction générale de l’Administration pénitentiaire a mis en place un dispositif de prévention primaire à l’effet de protéger le milieu carcéral contre cette pandémie».

Selon le ministre, la mise en place du dispositif est due à «l’épidémie de la maladie à Corona Virus (COVID-19) dans notre pays et au regard de la grande vulnérabilité de la population carcérale, notamment en raison de son confinement et la grande proximité entre les différents acteurs».

Toutefois, ajoute M. Bagoro, «les colis et repas venant de l’extérieur pour les détenus ainsi que les visites des avocats à leurs clients sont autorisées, sous réserve du respect du dispositif de prévention contre le COVID-19 mis en place dans les établissements pénitentiaires suivant les directives nationales de prise en charge de la maladie adoptée par le ministère de la Santé en début mars 2020».

Le ministre de la Justice demande la collaboration du personnel, des visiteurs, et la compréhension des détenus pour les éventuels désagréments que cela pourrait causer.

«Par ailleurs, une mise à jour de ces mesures pourrait se faire en fonction de l’évolution de la situation», conclut le communiqué.

Le Burkina Faso totalise 33 cas confirmés dont un décès (survenu dans la nuit de mardi à mercredi), a annoncé ce jeudi 19 mars 2020,Pr Martial Ouédraogo, coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de COVID-19.

Sur les cas confirmés au Burkina Faso, la capitale Ouagadougou comptabilise 31, la deuxième ville, Bobo-Dioulasso, compte un cas et la ville de Houndé à enregistré un cas.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 369 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Le Burkina Faso a suspendu le 19 mars 2020 jusqu’à nouvel ordre, les visites aux prisonniers dans les prisons en raison du COVID-19.

La note en date du 19 mars 2020 et signé du ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Bessolé René Bagoro, renseigne que «la direction générale de l’Administration pénitentiaire a mis en place un dispositif de prévention primaire à l’effet de protéger le milieu carcéral contre cette pandémie».

Selon le ministre, la mise en place du dispositif est due à «l’épidémie de la maladie à Corona Virus (COVID-19) dans notre pays et au regard de la grande vulnérabilité de la population carcérale, notamment en raison de son confinement et la grande proximité entre les différents acteurs».

Toutefois, ajoute M. Bagoro, «les colis et repas venant de l’extérieur pour les détenus ainsi que les visites des avocats à leurs clients sont autorisées, sous réserve du respect du dispositif de prévention contre le COVID-19 mis en place dans les établissements pénitentiaires suivant les directives nationales de prise en charge de la maladie adoptée par le ministère de la Santé en début mars 2020».

Le ministre de la Justice demande la collaboration du personnel, des visiteurs, et la compréhension des détenus pour les éventuels désagréments que cela pourrait causer.

«Par ailleurs, une mise à jour de ces mesures pourrait se faire en fonction de l’évolution de la situation», conclut le communiqué.

Le Burkina Faso totalise 33 cas confirmés dont un décès (survenu dans la nuit de mardi à mercredi), a annoncé ce jeudi 19 mars 2020,Pr Martial Ouédraogo, coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de COVID-19.

Sur les cas confirmés au Burkina Faso, la capitale Ouagadougou comptabilise 31, la deuxième ville, Bobo-Dioulasso, compte un cas et la ville de Houndé à enregistré un cas.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 369 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire