Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Côte d’Ivoire-Covid-19: les dures réalités des populations pendant la crise sanitaire
16/04/2020 à 15h33 par La redaction

La pandémie du coronavirus fait toujours la Une des médias du monde entier. Les personnes les plus affectées dans le monde par cette pandémie semblent être les entrepreneurs et les petits commerçants. En Afrique en général et en particulier en Côte d’Ivoire, les commerçants et les populations implorent le bon Dieu pour que cette pandémie soit définitivement éradiquée.

En Côte d’Ivoire, le nombre de personnes infectées ne cesse de croître au fil des jours. Le dernier bilan du ministère de la santé faisait état de 12 nouveaux cas d’infection au COVID-19, portant à 638, le nombre total de cas confirmés, 25 nouveaux guéris et 0 décès.

Cette conjoncture se fait ressentir chez tous en particulier chez les petits commerçants et débrouillards de la ville d’Abidjan.

Dans un reportage effectué par notre rédaction, dans les communes de Cocody et Marcory, zones les plus touchées par le virus dans la ville d’Abidjan, capitale économique ivoirienne, les commerçants et certains riverains ont relaté leur quotidien.

Dans les rues jouxtant le grand marché de la commune de marcory, les commerçants que l’on pouvait compter au bout des doigts attendaient patiemment des éventuels clients derrière leurs marchandises. Les services de désinfection des rues de la commune étaient à pied d’oeuvre tandis que les commerçants ambulants déambulaient aux abords des rues et entre les voitures, espérant s’en sortir en fin de journée avec un peu d’argent pour la popote et bien d’autres besoins.

Interrogé sur la situation que subit le pays, un commerçant ayant requis l’anonymat a indiqué: ”vraiment c’est pénible pour nous, difficile même, on arrive difficilement à joindre les deux bouts, on arrive plus à faire les recettes qu’on faisait avant, on veut que tout se rétablisse pour que notre vie d’avant revienne”.

Côte d'Ivoire-Covid-19: les dures réalités des populations pendant la crise sanitaire
Côte d’Ivoire-Covid-19: les dures réalités des populations pendant la crise sanitaire doingbuzz

Poursuivant, il a déploré le fait que le marché de ladite commune soit fermé à 14 heures en cette période difficile ”Les gens viennent fermer le marché à 14 heures quand c’est comme ça c’est difficile”, explique-t-il.

Il a par ailleurs invité les autorités de la commune à mettre en place certaines mesures pour selon lui “faciliter la tache aux commerçants”.

Fatim, vendeuse de vêtements, explique pour sa part que depuis l’avènement du coronavirus, ses recettes sont passées de 60 à 20 %. “Depuis que cette maladie est venue je ne me retrouve plus, mon chiffre d’affaires est passé de 60% à 20%. Vraiment je prie Dieu que les choses changent”, a-t-elle déclaré.

Se prononçant sur les mesures de sécurité établies par le gouvernent, celle-ci a invité les uns et les autres à appliquer ces mesures, car selon elle “cela y va de la santé de tous”.

Au marché de la commune de Cocody, où la majorité des magasins étaient à moitié ouverts, les commerçants semblaient plus abasourdis que ceux de la commune de Marcory. Certains riverains portant soigneusement leurs masques se dépassent de façon furtive pour éviter la maladie.

La clientèle qui se fait rare comme les billets en cette période, emmène les commerçants à comprendre que ce fléau est un véritable désastre humanitaire.

Olivier, commerçant de téléphone au sein du marché indique que la situation actuelle des commerçants est très critique. Selon lui, les autorités gouvernementales doivent se pencher sur le cas des petits commerçants en limitant certaines mesures établies.

Interrogé sur la question, le président des commerçants dudit marché s’est voulu rationnel en indiquant que ”cette période est certes difficile mais étant donné que c’est un fléau mondial nous ne pouvons qu’observer et attendre patiemment que tout rentre dans l’ordre”.

Non loin du marché de la commune de Cocody, les banques, les lieux de rencontres, les faiseurs de bonnes affaires et les gérants de monnaies électroniques connaissent tous la même situation. Les commerçants de nuit, eux ont carrément plié bagages, dit-on.

Notons qu’en raison du nombre croissant d’infectés dû à la pandémie, les autorités ivoiriennes ont instauré plusieurs mesures sécuritaires et sanitaires dont un couvre-feu sur l’étendue du territoire national de 21 heures à 5 heures et l’isolement de la ville d’Abidjan jusqu’à nouvel ordre.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

10 000 problèmes détruit Niang Kharagne : «Modone Snap Khou... »

21/11/2020

10 000...

Les téléspectateurs de la télévision 2stv ont...
Guy Marius Sagna : “Le peuple sénégalais est encore accusé, critiqué pour préférer les Pawlish, Ouzin Keïta…”

21/11/2020

Guy Marius...

Le peuple sénégalais est encore accusé, critiqué...
Suite et fin de la phase aller du championnat masculin de handball

21/11/2020

Suite et...

Suite et fin de la phase aller...
Probable reprise des activités sportives au Togo.

21/11/2020

Probable reprise...

Sport/ Probable reprise des activités sportives au...
Kurt Okraku au poste du deuxieme vice president

21/11/2020

Kurt Okraku...

Football/UFOA-B: Kurt Okraku au poste du deuxième...
Banou Diawara, attaquant d'ASEC Mimosas parle de son parcours.

21/11/2020

Banou Diawara,...

BANOU DIAWARA, Attaquant ASEC Mimosas parle de...
L’attaquant sénégalais de Reims, Boulaye Dia, évoque son avenir

21/11/2020

L’attaquant sénégalais...

Jusqu'à ce vendredi et le doublé de...
Réunion du Conseil National de Sécurité (CNS) sous la Présidence du Chef de l’Etat

21/11/2020

Réunion du...

Le Président de la République, Alassane OUATTARA,...
Communiqué de M. Henri Konan Bédié, président du PDCI

21/11/2020

Communiqué de...

COMMUNIQUE DU PRESIDENT DU PDCI-RDA, PRESIDENT DE...
Le Général Mèmène n'est plus

21/11/2020

Le Général...

Togo/ Football : le Général Mèmène n'est...
PSG coule face à Monaco

21/11/2020

PSG coule...

Ligue 1/ Le PSG coule face à...
Bédié suspend le dialogue avec Ouattara : Soro réagit

21/11/2020

Bédié suspend...

Le leader de Générations et peuples solidaires...
Côte d’Ivoire : les évêques encouragent le dialogue entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié

21/11/2020

Côte d’Ivoire :...

Après un conseil tenu ce 18 au...
Affi, Guikahué, cadres emprisonnés / Bédié annonce leur libération “dans quelques jours” avant tout dialogue avec Ouattara

21/11/2020

Affi, Guikahué,...

Henri Konan Bédié ne veut plus entendre...
Journée Internationale de l’Enfant : Kerozen Dj fait de nouveau parler son cœur

21/11/2020

Journée Internationale...

Ceci n’est plus un secret pour personne,...
Politique : Incroyable coup de tonnerre en Côte d'Ivoire

21/11/2020

Politique :...

Le président Henri Konan Bédié a suspendu...
Côte d’Ivoire / La France force Ouattara et l’opposition à collaborer dans un gouvernement

21/11/2020

Côte d’Ivoire...

La Côte d’Ivoire va-t-elle connaître un énième...
Le président Macron lance un ultimatum aux dirigeants musulmans français

21/11/2020

Le président...

Le président français Emmanuel Macron a lancé...
Franklin Nyamsi, Conseiller de Soro: “Macron est un voyou, un minable, un menteur”

21/11/2020

Franklin Nyamsi,...

Le Conseiller Spécial de Guillaume Soro a...
Franklin Nyamsi appelle à la malédiction mystique d’Emmanuel Macron: “Que tous ceux qui peuvent faire des poupées Vaudou de lui pour le piquer le piquent”

21/11/2020

Franklin Nyamsi...

Le Conseiller de Guillaume Soro estimant que...

La pandémie du coronavirus fait toujours la Une des médias du monde entier. Les personnes les plus affectées dans le monde par cette pandémie semblent être les entrepreneurs et les petits commerçants. En Afrique en général et en particulier en Côte d’Ivoire, les commerçants et les populations implorent le bon Dieu pour que cette pandémie soit définitivement éradiquée.

En Côte d’Ivoire, le nombre de personnes infectées ne cesse de croître au fil des jours. Le dernier bilan du ministère de la santé faisait état de 12 nouveaux cas d’infection au COVID-19, portant à 638, le nombre total de cas confirmés, 25 nouveaux guéris et 0 décès.

Cette conjoncture se fait ressentir chez tous en particulier chez les petits commerçants et débrouillards de la ville d’Abidjan.

Dans un reportage effectué par notre rédaction, dans les communes de Cocody et Marcory, zones les plus touchées par le virus dans la ville d’Abidjan, capitale économique ivoirienne, les commerçants et certains riverains ont relaté leur quotidien.

Dans les rues jouxtant le grand marché de la commune de marcory, les commerçants que l’on pouvait compter au bout des doigts attendaient patiemment des éventuels clients derrière leurs marchandises. Les services de désinfection des rues de la commune étaient à pied d’oeuvre tandis que les commerçants ambulants déambulaient aux abords des rues et entre les voitures, espérant s’en sortir en fin de journée avec un peu d’argent pour la popote et bien d’autres besoins.

Interrogé sur la situation que subit le pays, un commerçant ayant requis l’anonymat a indiqué: ”vraiment c’est pénible pour nous, difficile même, on arrive difficilement à joindre les deux bouts, on arrive plus à faire les recettes qu’on faisait avant, on veut que tout se rétablisse pour que notre vie d’avant revienne”.

Côte d'Ivoire-Covid-19: les dures réalités des populations pendant la crise sanitaire
Côte d’Ivoire-Covid-19: les dures réalités des populations pendant la crise sanitaire doingbuzz

Poursuivant, il a déploré le fait que le marché de ladite commune soit fermé à 14 heures en cette période difficile ”Les gens viennent fermer le marché à 14 heures quand c’est comme ça c’est difficile”, explique-t-il.

Il a par ailleurs invité les autorités de la commune à mettre en place certaines mesures pour selon lui “faciliter la tache aux commerçants”.

Fatim, vendeuse de vêtements, explique pour sa part que depuis l’avènement du coronavirus, ses recettes sont passées de 60 à 20 %. “Depuis que cette maladie est venue je ne me retrouve plus, mon chiffre d’affaires est passé de 60% à 20%. Vraiment je prie Dieu que les choses changent”, a-t-elle déclaré.

Se prononçant sur les mesures de sécurité établies par le gouvernent, celle-ci a invité les uns et les autres à appliquer ces mesures, car selon elle “cela y va de la santé de tous”.

Au marché de la commune de Cocody, où la majorité des magasins étaient à moitié ouverts, les commerçants semblaient plus abasourdis que ceux de la commune de Marcory. Certains riverains portant soigneusement leurs masques se dépassent de façon furtive pour éviter la maladie.

La clientèle qui se fait rare comme les billets en cette période, emmène les commerçants à comprendre que ce fléau est un véritable désastre humanitaire.

Olivier, commerçant de téléphone au sein du marché indique que la situation actuelle des commerçants est très critique. Selon lui, les autorités gouvernementales doivent se pencher sur le cas des petits commerçants en limitant certaines mesures établies.

Interrogé sur la question, le président des commerçants dudit marché s’est voulu rationnel en indiquant que ”cette période est certes difficile mais étant donné que c’est un fléau mondial nous ne pouvons qu’observer et attendre patiemment que tout rentre dans l’ordre”.

Non loin du marché de la commune de Cocody, les banques, les lieux de rencontres, les faiseurs de bonnes affaires et les gérants de monnaies électroniques connaissent tous la même situation. Les commerçants de nuit, eux ont carrément plié bagages, dit-on.

Notons qu’en raison du nombre croissant d’infectés dû à la pandémie, les autorités ivoiriennes ont instauré plusieurs mesures sécuritaires et sanitaires dont un couvre-feu sur l’étendue du territoire national de 21 heures à 5 heures et l’isolement de la ville d’Abidjan jusqu’à nouvel ordre.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire