Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Cameroun : Bolloré de nouveau écarté de la gestion du Port de Douala
11/12/2019 à 04h37 par Georges Traore

La gestion du port de Douala ne sera plus l’affaire de Bolloré. Le Cameroun avait choisi il y a quelques semaines un autre exploitant.  Le groupe suisse Terminal Investment Limited (TIL) succéderait à Douala International Terminal (DIT), filiale de Bolloré. L’affaire est actuellement devant les tribunaux à quelques jours de la fin de l’exploitation du port par Bolloré. Ce dernier estime que le processus a été entaché d’irrégularités. Ce qui pousse à une suspension de l’attribution de gestion.

En attendant que les parties ne trouvent le juste milieu dans cette affaire, une régie a été mise en place par l’autorité portuaire de Douala. Elle se chargera d’exploiter cette plateforme pendant un an afin de suivre l’aboutissement des procédures judiciaires intentées par le consortium Bolloré-APMT.

« Le Port autonome de Douala (PAD) a décidé le 6 décembre de gérer en régie déléguée son terminal à conteneurs. Son conseil d’administration a pour ce faire créé la Régie du terminal à conteneurs de Douala-Bonaberi (RTC) qui remplacera Douala International Terminal (DIT) dès le 1er janvier », informe Jeune Afrique.

« La régie devra assurer la continuité de l’exploitation du terminal à conteneurs au 1er janvier 2020 », indique un communiqué final signé de Shey Jones Yembé, président du conseil d’administration du PAD.

Les plaignants, Bolloré et APM Terminals (APMT), filiale de Maersk, actionnaires de référence à parts égales (37 %) de DIT, estimaient avoir été injustement écartés. La procédure avait suivi son cours et Terminal Investment Limited (TIL), filiale de MSC, avait fini par l’emporter. Mais le 23 octobre dernier, le président Paul Biya , visiblement sous pression de la France a demandé la suspension de la procédure.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 888 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La gestion du port de Douala ne sera plus l’affaire de Bolloré. Le Cameroun avait choisi il y a quelques semaines un autre exploitant.  Le groupe suisse Terminal Investment Limited (TIL) succéderait à Douala International Terminal (DIT), filiale de Bolloré. L’affaire est actuellement devant les tribunaux à quelques jours de la fin de l’exploitation du port par Bolloré. Ce dernier estime que le processus a été entaché d’irrégularités. Ce qui pousse à une suspension de l’attribution de gestion.

En attendant que les parties ne trouvent le juste milieu dans cette affaire, une régie a été mise en place par l’autorité portuaire de Douala. Elle se chargera d’exploiter cette plateforme pendant un an afin de suivre l’aboutissement des procédures judiciaires intentées par le consortium Bolloré-APMT.

« Le Port autonome de Douala (PAD) a décidé le 6 décembre de gérer en régie déléguée son terminal à conteneurs. Son conseil d’administration a pour ce faire créé la Régie du terminal à conteneurs de Douala-Bonaberi (RTC) qui remplacera Douala International Terminal (DIT) dès le 1er janvier », informe Jeune Afrique.

« La régie devra assurer la continuité de l’exploitation du terminal à conteneurs au 1er janvier 2020 », indique un communiqué final signé de Shey Jones Yembé, président du conseil d’administration du PAD.

Les plaignants, Bolloré et APM Terminals (APMT), filiale de Maersk, actionnaires de référence à parts égales (37 %) de DIT, estimaient avoir été injustement écartés. La procédure avait suivi son cours et Terminal Investment Limited (TIL), filiale de MSC, avait fini par l’emporter. Mais le 23 octobre dernier, le président Paul Biya , visiblement sous pression de la France a demandé la suspension de la procédure.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 888 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :