...

Attaques au couteau au Canada: un suspect retrouvé mort


Video player

Les blessures à l’un des suspects dans le meurtre de 10 personnes ne seraient pas auto-infligées, selon la police. Le crime a secoué la communauté autochtone des régions rurales de la Saskatchewan.

Lire aussi : Canada : Une dizaine de morts dans des attaques au couteau

La police canadienne a déclaré lundi avoir trouvé Damien S., l’un des suspects dans une série d’attaques au couteau, mort. L’autre suspect, son frère Myles S., est toujours en fuite.

Une énorme chasse à l’homme avait été lancée à la suite de l’un des pires massacres jamais commis dans le pays.

Dix personnes ont été tuées et 18 blessées lors d’une attaque contre une communauté autochtone et une ville voisine dans une zone rurale de la province de la Saskatchewan.

Selon la commissaire adjointe de la police Rhonda Blackmore, le corps de Damien était « situé à l’extérieur dans une zone très herbeuse à proximité d’une maison qui était examinée » par les autorités, avec des « blessures visibles ».

Alors que le corps de Damien a été retrouvé près des sites de coups de couteau, la police pense que Myles est blessé et se cache à Regina, la capitale de la Saskatchewan. C’était la première fois que la police identifiait les deux comme frères.

Lire aussi : Etats-Unis, Mexique et Canada d’accord pour renégocier « rapidement » l’Alena

Lorsqu’on lui a demandé si Myles S. était responsable de la mort de son frère, Blackmore a déclaré que la police enquêtait sur cette possibilité, mais « nous ne pouvons pas le dire avec certitude pour le moment ».

La police a émis lundi des mandats d’arrêt contre les deux fugitifs.

Ils n’ont pas donné beaucoup de détails sur les suspects, si ce n’est que Myles S. a été répertorié comme « illégalement en liberté » au printemps en relation avec un autre crime. Ils ont ajouté que certaines victimes semblent être ciblées tandis que d’autres ont été attaquées au hasard.

Ce que les dirigeants canadiens ont dit au sujet des attaques au couteau en Saskatchewan
Les autorités ont refusé de commenter un motif, mais le chef de la Fédération des nations autochtones souveraines a suggéré que les coups de couteau pourraient être liés à la drogue.

« C’est la destruction à laquelle nous sommes confrontés lorsque des drogues illégales nocives envahissent nos communautés, et nous demandons à toutes les autorités de suivre les directives des chefs et des conseils et de leurs membres pour créer des communautés plus sûres et plus saines pour notre peuple », a déclaré le chef Bobby Cameron.

Lire aussi : Canada : Plusieurs sans-abris tués dans une fusillade de masse

Pendant ce temps, le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le drapeau au-dessus du bâtiment du Parlement canadien à Ottawa serait mis en berne pour honorer les victimes.

« Malheureusement, au cours des dernières années, des tragédies comme celles-ci sont devenues trop courantes. Les Saskatchewanais et les Canadiens feront ce que nous faisons toujours en période de difficulté et d’angoisse, nous serons là les uns pour les autres », a déclaré Trudeau.

→ A LIRE AUSSI : Canada : Une dizaine de morts dans des attaques au couteau

→ A LIRE AUSSI : Togo : Togbui Zewouto est désormais en liberté

→ A LIRE AUSSI : Gestion des documents classifiés : Trump autorise un «maître spécial»

  👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement
--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire