Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Atakpamé : Journée des droits de l’homme célébrée ce 10 décembre
11/12/2019 à 17h58 par Georges Traore

La 71ème édition de la Journée des Droits de l’Homme a été marquée mardi 10 décembre 2019 à Atakpamé par plusieurs activités.

La cérémonie d’ouverture présidée par Mme ATITSO Afi, présidente de la sous-commission des droits de l’homme, en présence de M. Jean Sébatien Blanc, directeur des programmes thématiques, de M. Justin Badjaliwa, représentant du président de conseil d’Administration du CACIT, de M. Akakpo Edoh, préfet de l’Ogou, de M. Toyo Yao, 2ème adjoint au Maire de la commune Ogou 1 ainsi que les membres de la CNDH, un atelier de formation et de renforcement des acteurs intervenant dans la torture, signature du mémorandum d’accord entre la CNDH et l’APT, et une visite de terrain à la prison civile d’Atakpamé.

Elle est placée sous le thème : « La jeunesse se mobilise pour les droits de l’homme ». La communauté internationale commémore ce mardi 10 décembre, la Journée internationale des droits de l’homme. La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) ne s’est pas mise en marge de cette célébration. A Atakpamé (167 km au nord de Lomé), 2 activités commémoratives de cette journée ont été ouvertes mardi sous le thème : ‘la jeunesse se mobilise pour les droits de l’homme’.

Co-organisée par la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) avec l’appui financier de l’Association pour la Prévention de la Torture (APT) dans le cadre des missions de promotion et de protection des droits de l’homme ainsi que de prévention de la torture de la commission, l’objectif est d’outiller les membres et le personnel de la commission en techniques de monitoring des lieux de détention et d’autres part de sensibiliser les OSC sur le fonctionnement du MNP.

Pour la présidente de la sous-commission promotion et protection des droits de l’homme à la CNDH, Mme ATITSO Afi, « notre objectif est de voir la jeunesse s’engager dans cette lutte et si c’est le cas, il y aura beaucoup de changement. Chacun en ce qui le concerne et dans son entourage immédiat, doit pouvoir travailler pour la promotion et la protection des droits de l’homme, pour la prévention de la torture et autre forme de traitement cruel, inhumain et dégradant ».

« Il est très important d’accompagner nos partenaires de la CNDH dans le cadre de cette commémoration et nous nous saisissons de l’opportunité pour organiser trois jours de formation qui se traduit par une réunion avec des représentants de la société civile pour s’assurer des ponts entre la CNDH et en particulier son mécanisme contre la torture » a souligné M. Jean Sébatien Blanc.

Le représentant du président du conseil d’Administration de la CACIT, M. Justin Badjaliwa quant à lui, a remercié la CNDH pour sa collaboration et son sens d’écoute et de préoccupation de la société civile et aux partenaires : APT, OMCT pour leurs soutiens qui ont permis d’organiser cette rencontre à Atakpamé.

Akakpo Edoh, le préfet de l’Ogou, a souligné que par ce thème, la CNDH entend susciter un engouement certain de la part de la jeunesse pour les droits de l’homme au Togo afin d’engager les jeunes de tous les horizons à lutter pour la promotion et la protection des droits de l’homme.

Rappelons que dans l’après-midi, les membres de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (Mme ATITSO Afi, présidente de la sous-commission des droits de l’homme, Mme Assih Ashira, commissaire à la CNDH, M. AGAMA Yao, directeur de la promotion et protection des droits de l’homme à la CNDH ont entretenu les élèves professeurs de l’école normale supérieure d’Atakpamé sur les droits de l’homme. La rencontre est placée sous le thème : « Rôle de la jeunesse dans la promotion et la protection des droits de l’homme ».

Mme ATITSO Afi et M. AGAMA Yao ont partagé avec les élèves professeurs de l’ENS le contenu des Déclarations universelles des droits de l’homme de 1948, les autres instruments internationaux de droits de l’homme et les mécanismes internationaux, régionaux et nationaux de protection des droits de l’homme, le rôle de la CNDH, sa mission et son fonctionnement.

Le directeur de l’ENS, Dr, ARITIBA Sardzi a remercié la CNDH pour cette journée de partage avec les élèves professeurs. Selon lui, les jeunes représentent près de 50% de la population mondiale. Il est donc indispensable d’associer cette couche importante de la société à la promotion et la protection des droits de l’homme.

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 906 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La 71ème édition de la Journée des Droits de l’Homme a été marquée mardi 10 décembre 2019 à Atakpamé par plusieurs activités.

La cérémonie d’ouverture présidée par Mme ATITSO Afi, présidente de la sous-commission des droits de l’homme, en présence de M. Jean Sébatien Blanc, directeur des programmes thématiques, de M. Justin Badjaliwa, représentant du président de conseil d’Administration du CACIT, de M. Akakpo Edoh, préfet de l’Ogou, de M. Toyo Yao, 2ème adjoint au Maire de la commune Ogou 1 ainsi que les membres de la CNDH, un atelier de formation et de renforcement des acteurs intervenant dans la torture, signature du mémorandum d’accord entre la CNDH et l’APT, et une visite de terrain à la prison civile d’Atakpamé.

Elle est placée sous le thème : « La jeunesse se mobilise pour les droits de l’homme ». La communauté internationale commémore ce mardi 10 décembre, la Journée internationale des droits de l’homme. La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) ne s’est pas mise en marge de cette célébration. A Atakpamé (167 km au nord de Lomé), 2 activités commémoratives de cette journée ont été ouvertes mardi sous le thème : ‘la jeunesse se mobilise pour les droits de l’homme’.

Co-organisée par la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) avec l’appui financier de l’Association pour la Prévention de la Torture (APT) dans le cadre des missions de promotion et de protection des droits de l’homme ainsi que de prévention de la torture de la commission, l’objectif est d’outiller les membres et le personnel de la commission en techniques de monitoring des lieux de détention et d’autres part de sensibiliser les OSC sur le fonctionnement du MNP.

Pour la présidente de la sous-commission promotion et protection des droits de l’homme à la CNDH, Mme ATITSO Afi, « notre objectif est de voir la jeunesse s’engager dans cette lutte et si c’est le cas, il y aura beaucoup de changement. Chacun en ce qui le concerne et dans son entourage immédiat, doit pouvoir travailler pour la promotion et la protection des droits de l’homme, pour la prévention de la torture et autre forme de traitement cruel, inhumain et dégradant ».

« Il est très important d’accompagner nos partenaires de la CNDH dans le cadre de cette commémoration et nous nous saisissons de l’opportunité pour organiser trois jours de formation qui se traduit par une réunion avec des représentants de la société civile pour s’assurer des ponts entre la CNDH et en particulier son mécanisme contre la torture » a souligné M. Jean Sébatien Blanc.

Le représentant du président du conseil d’Administration de la CACIT, M. Justin Badjaliwa quant à lui, a remercié la CNDH pour sa collaboration et son sens d’écoute et de préoccupation de la société civile et aux partenaires : APT, OMCT pour leurs soutiens qui ont permis d’organiser cette rencontre à Atakpamé.

Akakpo Edoh, le préfet de l’Ogou, a souligné que par ce thème, la CNDH entend susciter un engouement certain de la part de la jeunesse pour les droits de l’homme au Togo afin d’engager les jeunes de tous les horizons à lutter pour la promotion et la protection des droits de l’homme.

Rappelons que dans l’après-midi, les membres de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (Mme ATITSO Afi, présidente de la sous-commission des droits de l’homme, Mme Assih Ashira, commissaire à la CNDH, M. AGAMA Yao, directeur de la promotion et protection des droits de l’homme à la CNDH ont entretenu les élèves professeurs de l’école normale supérieure d’Atakpamé sur les droits de l’homme. La rencontre est placée sous le thème : « Rôle de la jeunesse dans la promotion et la protection des droits de l’homme ».

Mme ATITSO Afi et M. AGAMA Yao ont partagé avec les élèves professeurs de l’ENS le contenu des Déclarations universelles des droits de l’homme de 1948, les autres instruments internationaux de droits de l’homme et les mécanismes internationaux, régionaux et nationaux de protection des droits de l’homme, le rôle de la CNDH, sa mission et son fonctionnement.

Le directeur de l’ENS, Dr, ARITIBA Sardzi a remercié la CNDH pour cette journée de partage avec les élèves professeurs. Selon lui, les jeunes représentent près de 50% de la population mondiale. Il est donc indispensable d’associer cette couche importante de la société à la promotion et la protection des droits de l’homme.

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 906 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :