Après ses félicitations à Ouattara / Guillaume Soro répond au président du Ghana

Guillaume Soro n’a visiblement pas apprécié les félicitations du président du Ghana à Alassane Ouattara. Dans une réaction publiée sur Internet, il a dit que le peuple ghanéen aussi ne saurait s’accommoder d’un homme politique qui viole la disposition limitant les mandats.

Après avoir lu les réactions de certains chefs d’Etat africains, à la suite de la présidentielle du 31 octobre 2020 en Côte d’Ivoire, Guillaume Soro a exprimé sa réprobation. Il a expliqué que “L’ordre constitutionnel en Côte d’Ivoire exige que M. Ouattara renonce à un 3ème mandat. En effet, la constitution du 8 Novembre 2016 en son article 55 limite strictement les mandats à 2.

 

À lire aussi :
Présidentielle ivoirienne : l’artiste Meiway se dresse une nouvelle fois contre OUATTARA

Pour Soro, “tant que cette vérité n’est reconnue tout dialogue ne peut qu’être chimérique”.

Ainsi pour Guillaume Soro, “ceux de la communauté internationale qui refusent d’y voir le viol de la constitution ont tort“. Parmi ces personnes de la communauté internationale qui s’y méprennent, Soro a pris un exemple identifiant clairement le Ghana et son président.

À lire aussi :
Côte d'Ivoire : Guillaume Soro prépare un coup avant les élections

Selon Soro, l’article 55 de la Constitution de la Côte d’Ivoire limite les mandats présidentiels à deux “exactement comme l’article 66 la Constitution du Ghana que nul ghanéen n’oserait interpréter autrement”. Une philippique adressée à Nana Addo qui avait, après la Commission de la CEDEAO, adressé ses félicitations à Alassane Ouattara.

--
jobwide
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire