Abidjan : un sergent risque la prison à vie


Video player

Il risque la prison à vie. En service au bataillon de sécurisation nord-est, cet élément  l’armée ivoirienne s’est spécialisé dans le viol portant sur des mineures. MA, la fille de dame Yao Charlotte, est une victime de la folie s3xuelle de ce cynique sergent.

Cité dans une affaire de viol, le nommé YB croupit actuellement à la prison militaire du camp Gallieni où il attend d’être jugé. L’histoire pointe son nez après que la maman de la victime, une sage-femme découvre des changements au niveau de la santé de sa fille.

Les faits

Selon les informations rendues publique par les services du tribunal militaire d’Abidjan, la gamine de 11 ans, sur l’invitation d’une de ses camarades de classe, se rend au domicile de YB afin de suivre un programme télé.

Lire aussi : Comment les filles piègent les hommes et tombent enceintes

En réalité, c’est le sergent YB qui envoie ladite camarade chercher MA. Quand la fille de dame Yao Charlotte se présente à son domicile, ce dernier fait tout pour se retrouver seul avec la fille de 11 ans. Selon le témoignage de la victime qui s’exprimait devant le parquet militaire, le maître de maison la pousse dans la chambre à coucher.

Après avoir refermé la porte, le violeur se met nu. « On va faire l’amour, mais ne dis à personne sinon tu as vu ….. (Il lui montre sa kalach), je vais te tuer avec », menace le sergent. Traumatisée par la présence de l’arme à feu, le sergent a eu l’audace de filmer son acte.

Après ce viol, la petite garde le silence durant un an. Cette histoire reste secrète pendant un an jusqu’à ce que la mère de la victime, une sage-femme découvre des changements au niveau de la santé de sa fille et la crible de questions. Elle finit par avouer avoir été violée par le sergent Y.B.

Aussitôt informé, Ange Kessi Kouamé, le commissaire du gouvernement, ordonne l’ouverture d’une enquête. Les enquêteurs découvrent avec stupéfaction que plusieurs filles du camp militaire, ont été violées par le sergent YB dont la camarade de la victime.

Le violeur est détenu à la prison militaire du camp Gallieni. Il risque la prison à perpétuité.

Lire aussi : Un Blanc affirme avoir transmis le VIH/SIDA à 3700 jeunes filles africaines

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire