Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
3e mandat d’Alassane Ouattara, des jours sombres s’annoncent pour la côte d’ivoire
10/08/2020 à 22h55 par La redaction

Le 6 août dernier, à la veille de la fête de l’indépendance, dans son discours à la nation, le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé sa candidature pour l’élection présidentielle doctobre prochain. Cette annonce du président n’a visiblement pas été du goût de l’oppositioncar depuis lors l’on assiste à des manifestations à travers le pays.

Le 6 août marque une date historique dans la marche du peuple ivoirien. Ce jour, face aux Ivoiriens, le Président de la République, Alassane Ouattara a annoncé sa volonté de briguer un troisième mandat. Alors que face à plusieurs journalistes et de grands intellectuels du monde le Président avait promis de “transférer le pouvoir à une autre génération”. Cette déclaration a fait plonger les espoirs des hommes et femmes qui le voyaient entrer dans l’histoire en cédant le pouvoir, par l’organisation d’élections saines et crédibles.

Après cette annonce, l’opposition ivoirienne dans toute sa composante, évoquant un viol constitutionnel est montée au créneau pour dénoncer cette décision du Président de la République de briguer un autre mandat. Au lendemain de cette décision jugée anticonstitutionnelle, plusieurs manifestations ont été observées dans plusieurs communes de la ville d’Abidjan ainsi que dans des villes de l’intérieur du pays.

Ce lundi, plusieurs manifestations ont encore été observées dans plusieurs villes du pays. Dans la ville de Dabou, lors des manifestations, l’on a appris la mort d’un manifestant. Des images publiées sur les réseaux sociaux montraient un homme couché à même le sol se tordant de douleur avant de rendre l’âme. Hier dimanche, une organisation de jeunes de la société civile a invité le Président Alassane à abandonner son projet de briguer un troisième mandat.

Sur les réseaux sociaux c’est la guerre. Le week-end passé, les militants de l’opposition et les militants du Parti au pouvoir se sont livrés à une guerre sans nom. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, un ex-combattant résidant en Europe, vantant ses exploits lors de la crise de 2010 et menaçant de mort les manifestants, a invité le peuple ivoirien à se soumettre aux exigences du président Alassane Ouattara“Je suis un ancien militaire, tous les jeunes Ebrié d’Abobodoumé me connaissent, j’ai fais la guerre pour Alassane, c’est parce que le vieux nous a demandé de vous laisser qu’on a arrêté”, a-t-il déclaré dans une courte séquence vidéo. Dans ses propos, celui-ci a invité les jeunes nordistes à se liguer contre tous les manifestants.

Rappelons que c’est lors du congrès extraordinaire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) qui s’est tenu en janvier 2019 que le Président de la République avait décidé de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2020. “Je ne serais pas candidat à la présidentielle d’octobre 2020, je vais transférer le pouvoir à une génération”, avait déclaré Alassane Ouattara devant un parterre de militants, de cadres et de journalistes.

Cette annonce avait suscité la joie et la ferveur chez plusieurs acteurs de la politique ivoirienne ainsi qu’ailleurs dans le monde. Dans un tweet, le Président français, Emmanuel Macron avait salué cette décision historique du Chef de l’Etat.

La situation qui prévaut actuellement dans le pays présage des jours sombres à deux mois des élections présidentielles. L’opposition de son côté annonce des marches dans les prochains jours, tandis que le gouvernement prévient contre toutes manifestations visant à déstabiliser les institutions de l’Etat.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 540 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le 6 août dernier, à la veille de la fête de l’indépendance, dans son discours à la nation, le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé sa candidature pour l’élection présidentielle doctobre prochain. Cette annonce du président n’a visiblement pas été du goût de l’oppositioncar depuis lors l’on assiste à des manifestations à travers le pays.

Le 6 août marque une date historique dans la marche du peuple ivoirien. Ce jour, face aux Ivoiriens, le Président de la République, Alassane Ouattara a annoncé sa volonté de briguer un troisième mandat. Alors que face à plusieurs journalistes et de grands intellectuels du monde le Président avait promis de “transférer le pouvoir à une autre génération”. Cette déclaration a fait plonger les espoirs des hommes et femmes qui le voyaient entrer dans l’histoire en cédant le pouvoir, par l’organisation d’élections saines et crédibles.

Après cette annonce, l’opposition ivoirienne dans toute sa composante, évoquant un viol constitutionnel est montée au créneau pour dénoncer cette décision du Président de la République de briguer un autre mandat. Au lendemain de cette décision jugée anticonstitutionnelle, plusieurs manifestations ont été observées dans plusieurs communes de la ville d’Abidjan ainsi que dans des villes de l’intérieur du pays.

Ce lundi, plusieurs manifestations ont encore été observées dans plusieurs villes du pays. Dans la ville de Dabou, lors des manifestations, l’on a appris la mort d’un manifestant. Des images publiées sur les réseaux sociaux montraient un homme couché à même le sol se tordant de douleur avant de rendre l’âme. Hier dimanche, une organisation de jeunes de la société civile a invité le Président Alassane à abandonner son projet de briguer un troisième mandat.

Sur les réseaux sociaux c’est la guerre. Le week-end passé, les militants de l’opposition et les militants du Parti au pouvoir se sont livrés à une guerre sans nom. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, un ex-combattant résidant en Europe, vantant ses exploits lors de la crise de 2010 et menaçant de mort les manifestants, a invité le peuple ivoirien à se soumettre aux exigences du président Alassane Ouattara“Je suis un ancien militaire, tous les jeunes Ebrié d’Abobodoumé me connaissent, j’ai fais la guerre pour Alassane, c’est parce que le vieux nous a demandé de vous laisser qu’on a arrêté”, a-t-il déclaré dans une courte séquence vidéo. Dans ses propos, celui-ci a invité les jeunes nordistes à se liguer contre tous les manifestants.

Rappelons que c’est lors du congrès extraordinaire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) qui s’est tenu en janvier 2019 que le Président de la République avait décidé de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2020. “Je ne serais pas candidat à la présidentielle d’octobre 2020, je vais transférer le pouvoir à une génération”, avait déclaré Alassane Ouattara devant un parterre de militants, de cadres et de journalistes.

Cette annonce avait suscité la joie et la ferveur chez plusieurs acteurs de la politique ivoirienne ainsi qu’ailleurs dans le monde. Dans un tweet, le Président français, Emmanuel Macron avait salué cette décision historique du Chef de l’Etat.

La situation qui prévaut actuellement dans le pays présage des jours sombres à deux mois des élections présidentielles. L’opposition de son côté annonce des marches dans les prochains jours, tandis que le gouvernement prévient contre toutes manifestations visant à déstabiliser les institutions de l’Etat.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 540 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire