1er mai 2022 : quelques demandes du Synbank-Togo


Video player
Comme chaque année, le Synbank-Togo a rendu public ses doléances à l’égard des employeurs et de l’Etat. C’était au cours d’une rencontre avec la presse ce 30 avril 2022.
On retient des doléances que le Syndicat des Employés et Cadres des Banques, des Etablissements financiers et des Assurances du Togo (SYNBANK) cherche une amélioration des conditions de vie et de travail des employés. Les demandes sont de plusieurs ordres. On peut citer entre autres la nécessité d’avoir des médecins de travail et des bilans de santé adaptés.
Le syndicat demande aussi une attention particulière pour le cas des employés déployés par des sociétés de placement de personnel. Or, ces sociétés n’appliquent pas la convention collective du secteur. On apprend que les entreprises de placement payent parfois à 1/3 du salaire réel perçu auprès des banques et compagnies d’assurance.
Après cela, ce sont les travailleurs qui perdent. Pour aller plus loin, certains peuvent se retrouver à la maison à la fin du contrat. Difficile de planifier sa retraite dans de telles conditions. Il y a un risque de confidentialité des informations financières de la clientèle souligne le Synbank.
Le Synbank demande une amélioration des rémunérations et l’instauration d’un meilleur mécanisme de pension. L’objectif recherché est de garantir aux travailleurs une retraite paisible.
Josée Patassé, l’actuelle Secrétaire générale fait savoir qu’au regard de l’âge de départ à la retraite fixé à 60 ans, les employés des banques et des compagnies d’assurances devraient bénéficier d’un revenu conséquent après leur retraite. Les primes de bilan et de gratification ne sont pas convenablement appliqués. Le Synbank compte sur l’Etat togolais pour trouver des solutions aux problèmes des employés et le remercie pour ses efforts.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - 1er mai 2022 : quelques demandes du Synbank-Togo Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire