Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
UN GHANÉEN VERSE DE L’EAU CHAUDE SUR LE SEIN DE SA FEMME QUI ALLAITE TOUJOURS
13/07/2020 à 17h24 par La redaction

Un Ghanéen du nom d’Emmanuel Opoku, a été arrêté par des agents du commandement de la police d’État d’Enugu au Nigeria pour avoir prétendument versé de l’eau chaude sur les seins de sa femme qui allaitait.

Une organisation à but non lucratif qui défend le droit des femmes, WomenAids Collective WACOL, qui a partagé la triste histoire en ligne, a déclaré que la mère allaitante avec un bébé de trois mois aurait été agressée par Opoku après lui avoir demandé de l’argent pour acheter des aliments.

L’ONG a déclaré que M. Opoku a été arrêté et sera inculpé au tribunal le lundi 14 juillet alors que l’épouse violentée a été emmenée à l’hôpital où elle reçoit des soins médicaux.

« Le 9 juillet 2020, un bon Samaritain a rapporté à WACOL qu’un M. Emmanuel Opoku, un Ghanéen qui vit au Nigeria a torturé et maltraité sa femme Mme K.

WACOL a rapidement contacté la victime, mère de deux garçons.

La victime a raconté à WACOL que M. Emmanuel Opoku avait l’habitude de la maltraiter physiquement et verbalement, de lui refuser les besoins des enfants et de la torturer toujours.

Le récent incident s’est produit quand elle lui a demandé de l’argent pour préparer de la nourriture pour la famille, il a catégoriquement refusé et pendant qu’elle faisait à manger au bébé de 3 mois, il a versé de l’eau chaude sur sa poitrine.

Mme K a eu une douleur atroce, elle a déclaré que chaque fois qu’elle essaie d’allaiter le bébé, son sein commençait à saigner abondamment.

Après sa séance de conseil avec l’équipe juridique de WACOL, une plainte a été déposée et l’équipe a transmis une pétition au commandant de la zone de police pour enquêter sur l’affaire et procéder à l’arrestation de M. Emmanuel Opoku.

À la réception de la pétition, le commandant de zone a rapidement délivré un mandat d’arrêt contre l’auteur.

L’arrestation a été effectuée et M. Emmanuel Opoku est actuellement en garde à vue et sera inculpé lundi.  WACOL a également emmené Mme K. à l’hôpital où elle reçoit actuellement des soins médicaux… »

La violence conjugale, un drame qui n’arrive pas qu’aux autres. Certaines stars ultra médiatisées ont fait l’objet de ces barbaries. Entre elles, des stars de la musique, du cinéma et de la télévision. Découvrez leurs histoires alarmantes dans l’article ci-dessous…

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 485 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Un Ghanéen du nom d’Emmanuel Opoku, a été arrêté par des agents du commandement de la police d’État d’Enugu au Nigeria pour avoir prétendument versé de l’eau chaude sur les seins de sa femme qui allaitait.

Une organisation à but non lucratif qui défend le droit des femmes, WomenAids Collective WACOL, qui a partagé la triste histoire en ligne, a déclaré que la mère allaitante avec un bébé de trois mois aurait été agressée par Opoku après lui avoir demandé de l’argent pour acheter des aliments.

L’ONG a déclaré que M. Opoku a été arrêté et sera inculpé au tribunal le lundi 14 juillet alors que l’épouse violentée a été emmenée à l’hôpital où elle reçoit des soins médicaux.

« Le 9 juillet 2020, un bon Samaritain a rapporté à WACOL qu’un M. Emmanuel Opoku, un Ghanéen qui vit au Nigeria a torturé et maltraité sa femme Mme K.

WACOL a rapidement contacté la victime, mère de deux garçons.

La victime a raconté à WACOL que M. Emmanuel Opoku avait l’habitude de la maltraiter physiquement et verbalement, de lui refuser les besoins des enfants et de la torturer toujours.

Le récent incident s’est produit quand elle lui a demandé de l’argent pour préparer de la nourriture pour la famille, il a catégoriquement refusé et pendant qu’elle faisait à manger au bébé de 3 mois, il a versé de l’eau chaude sur sa poitrine.

Mme K a eu une douleur atroce, elle a déclaré que chaque fois qu’elle essaie d’allaiter le bébé, son sein commençait à saigner abondamment.

Après sa séance de conseil avec l’équipe juridique de WACOL, une plainte a été déposée et l’équipe a transmis une pétition au commandant de la zone de police pour enquêter sur l’affaire et procéder à l’arrestation de M. Emmanuel Opoku.

À la réception de la pétition, le commandant de zone a rapidement délivré un mandat d’arrêt contre l’auteur.

L’arrestation a été effectuée et M. Emmanuel Opoku est actuellement en garde à vue et sera inculpé lundi.  WACOL a également emmené Mme K. à l’hôpital où elle reçoit actuellement des soins médicaux… »

La violence conjugale, un drame qui n’arrive pas qu’aux autres. Certaines stars ultra médiatisées ont fait l’objet de ces barbaries. Entre elles, des stars de la musique, du cinéma et de la télévision. Découvrez leurs histoires alarmantes dans l’article ci-dessous…

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 485 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire